DE

OM : André Villas-Boas mis à pied

par

OM : André Villas-Boas mis à pied

L’OM est toujours en crise.

Déjà en conflit avec ses propres supporters, la formation de l’Olympique Marseille s’offre une nouvelle crise alors que le mercato d’hiver vient à peine de se terminer. Pour commencer, André Villas-Boas a lâcher une véritable bombe en conférence de presse en annonçant qu’il avait posé sa démission.

« J’ai présenté ma démission à la direction à cause de ça. Sans rien voler de la part de l’OM sur mon contrat. Je ne suis pas d’accord avec la politique sportive et cette prise de décision par rapport aux besoins de l’équipe et au joueur qui est arrivé. J’ai pris la décision de présenter ma démission à la direction».

Face à cette déclaration, la direction phocéenne a réagit assez rapidement en acceptant le départ du coach portugais. Une information confirmée par l’OM via un communiqué.

« L’Olympique de Marseille annonce la mise à pied à titre conservatoire d’André Villas-Boas. Cette décision conservatoire est devenue inévitable compte tenu de la répétition récente d’agissements et d’attitudes qui nuisent gravement à l’institution Olympique de Marseille et à ses salariés qui la défendent quotidiennement. Les propos notamment tenus aujourd’hui en conférence de presse à l’égard de Pablo Longoria, directeur général chargé du football, sont inacceptables. Son investissement exceptionnel ne saurait être remis en cause et a au contraire été salué par tous pendant ce mercato hivernal marqué par une crise sans précédent. D’éventuelles sanctions seront prises à l’encontre d’André Villas-Boas à l’issue d’une procédure disciplinaire.»

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.