US

Officiel : Granit Xhaka n’est plus le capitaine d’Arsenal

par

Pierre-Emerick Aubameyang récupère le capitanat.

Officiel : Granit Xhaka n’est plus le capitaine d’Arsenal

C’est la fin du feuilleton Granit Xhaka à Arsenal ! Après son pétage de plomb face à Crystal Palace il y a une semaine et demie, l’international suisse perd son brassard de capitaine.

Le milieu de terrain paye son comportement à sa sortie du terrain où il avait jeté le brassard à Aubameyang et avait insulté ses supporters après avoir été sifflé par le public de l’Emirates.

Après avoir pris une semaine de réflexion, Unai Emery a pris sa décision et l’a annoncé ce mardi en conférence de presse alors qu’il a encore écarté son joueur pour la rencontre de jeudi en Ligue Europa.

« Encore une fois, nous pouvons faire un pas de plus avec lui (Granit Xhaka). Il n’est pas ici aujourd’hui, mais je pense aussi que nous devons prendre du temps avec lui, tout d’abord pour le protéger, puis pour rester calme et nous entraîner tous les jours avec nous. Mais je lui ai parlé ce matin et j’ai aussi décidé qu’il ne faisait plus partie des capitaines de notre groupe et j’ai décidé de le faire et je le lui ai dit ce matin » a lancé le coach des Gunners.

« Il a accepté ma décision et j’ai également annoncé ma décision au capitaine et à l’autre capitaine. Nous devons continuer et nous concentrer sur le match de demain et le match de samedi. Je devais prendre une décision, et maintenant c’est clos. Nous avons maintenant Aubameyang, Hector, Lacazette et Ozil – ce sont les quatre capitaines et le premier est désormais Aubameyang » a ensuite poursuivit le technicien basque. 

C’est donc logiquement l’international gabonais Pierre-Emerick Aubameyang qui récupère le capitanat après avoir été le vice-capitaine d’Arsenal.

Retrouvez toute l'actu mercato de Arsenal

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.