« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Officiel : Dimitar Berbatov arrête sa carrière

Une carrière riche en buts et grands moments.

Officiel : Dimitar Berbatov arrête sa carrière

À 38 ans et après une saison sans club, Dimitar Berbatov a décidé de tirer sa révérence. L’attaquant bulgare raccroche les crampons et annonce sa décision sur son compte Instagram.

« J’ai préparé ce message depuis un moment, mais je ne l’ai posté… Je ne sais pas pourquoi, » écrit-il. « Certains d’entre vous pensaient que j’étais déjà à la retraite, mais j’ai essayé de trouver quelque chose l’an dernier. Ça n’est pas arrivé. Donc on m’a conseillé de dire quelque chose, et comme des gens me demandaient, surtout en Bulgarie, je devais faire mes adieux ! Mon dernier match était il y a plus d’un an, donc je pense que c’est le bon moment pour arrêter. Il était temps. Mais quand j’y pense, ce n’est jamais la fin, parce que je vais rester dans le football d’une façon ou d’une autre » a-t-il expliqué lui qui passe actuellement ses diplômes d’entraîneur.

Une carrière débutée au siècle précédent en 1998 avec le CSKA Sofia. Puis, le jeune buteur fait le grand saut au début des années 2000 et rejoint le Bayer Leverkusen avec qui il explosera aux yeux du monde en inscrivant 91 buts.

Deux titres de champions d’Angleterre avec le Manchester United de Ferguson

Son apogée interviendra en Angleterre à Tottenham mais surtout à Manchester United sous les ordres de Sir Alex Ferguson où il remporte deux Premier League et atteint pour la deuxième fois la finale de la Ligue des Champions.

Après deux belles saisons à Fulham, Berbatov découvre la Ligue 1 avec l’AS Monaco et atteindra les quarts de finale de la C1 avec l’équipe de Jardim.

Enfin, après des passages rapides au PAOK Salonique et en Inde, le joueur aux 48 buts en 78 matches avec la sélection bulgare met un terme à son rêve.

« Ça va me manquer, écrit-il. Ça va me put*** de manquer. Les matchs, les entraînements, les buts, la préparation, la pression, mes coéquipiers. Les rugissements des fans quand je marquais un autre but fou. J’ai été béni et j’ai travaillé dur pour avoir l’opportunité de jouer avec certains des meilleurs. Et en venant d’un petit pays, cela rend encore plus spécial pour moi« , a-t-il poursuivit sur le réseau social. « J’ai eu mes hauts et, bien sûr, mes bas. J’ai gagné ma part de trophées et marqué quelques buts au passage. J’ai joué de la façon dont je voulais jouer et marqué les buts que je voulais marquer. Merci à tous ceux qui m’ont aidé à me développer et devenir le joueur que j’ai toujours voulu être. Merci à mes équipes, mes coéquipiers, mes entraîneurs et leurs staffs. C’était un plaisir. Je sais que je n’étais pas toujours facile, mais j’ai toujours donné tout ce que j’avais pour mes équipes. J’espère que vous avez tous apprécié mon jeu, et tout ce que j’ai fait pour vous divertir. Purée, tout ça va me manquer, parce que j’aime tellement le football. Mais je suis sûr que je vais vous manquer aussi »  conclut-il.

par :