US

L’OL donne des précisions sur le départ de Sylvinho

par

L’Olympique Lyonnais a démenti des informations financières relatives au départ de Sylvinho.

L’OL donne des précisions sur le départ de Sylvinho

En attendant de trouver son successeur, Sylvinho est toujours engagé avec l’Olympique Lyonnais, bien qu’il soit mis à pied à titre conservatoire depuis deux jours maintenant.

Entre-temps, si la presse essaie d’identifier qui prendra place sur le banc du club, elle a également fait sortir des informations concernant le salaire mensuel versé à son entraîneur, ainsi qu’une indemnité de départ qui lui serait versée.

Le club de la capitale des Gaules a donc rapidement réagi par le biais d’un communiqué, démentant les informations sorties concernant ses émoluements annoncés à 200 000€ par mois.

« L’Olympique Lyonnais dément formellement l’information publiée ce matin dans la presse concernant le salaire mensuel versé à son entraîneur Sylvinho et donc par conséquent la potentielle indemnité de départ qui pourrait lui être versée. Cette estimation salariale est fantaisiste et nettement supérieure au salaire réel de l’entraineur brésilien. 

Sylvinho est actuellement mis à pied à titre conservatoire depuis le 8 octobre dernier dans le cadre d’une procédure pouvant aboutir à la rupture de son contrat de travail. Pendant cette période, l’entrainement a été confié à Gérald Baticle, entraîneur diplômé, assisté dans cette mission par Claudio Caçapa, qui est lui en cours d’obtention de son diplôme. 

L’Olympique Lyonnais, entreprise cotée en bourse, s’insurge contre la diffusion récurrente d’informations erronées et non vérifiées dans les médias qui peuvent avoir des conséquences dommageables sur le cours de l’action et dont la responsabilité incombe à ces médias. »

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique Lyonnais / OL

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.