Ligue des Champions : les nommés pour les prix de joueur et but de la semaine

par :

Deux internationaux marocains se sont distingués

Ligue des Champions : les nommés pour les prix de joueur et but de la semaine

Nous avons vécu une semaine de Ligue des Champions encore riche en émotions. Entre grosses surprises, festivals offensifs et renversements de situation, les fans de football ont été servis lors de ces deux soirées.

L’UEFA a comme d’habitude dévoilé les nominés pour les trophées de but et joueur de cette semaine de C1.

Pour les plus belles réalisations, la lutte risque d’être très serrée. Entre le missile d’Hakim Ziyech en pleine lucarne face à Valence à 28 mètres de distance excentré, la reprise de volée acrobatique de Luis Suarez en dehors de la surface, la sublime frappe enroulée de Joshua Kimmich à 25 mètres ou le une deux éclair entre Sadio Mané et Firmino conclu par le Sénégalais, le choix s’annonce rude pour les fans.

Serge Gnabry, très grand favori

Pour la distinction de joueur de la semaine, le suspens est loin d’être le même.

Archraf Hakimi a impressionné en inscrivant le premier doublé de sa carrière dans la compétition avec le Borussia Dormtund face au Slavia Prague (2-0), le premier d’un Marocain en C1 depuis l’année 2000.

Emmanuel Bonaventure a été le grand artisan de l’exploit du Cercle Bruges sur la pelouse du Real Madrid (2-2) en inscrivant lui aussi un doublé.

Deux buts également et deux somptueux pour Luis Suarez qui a sauvé le Barça presque à lui tout seul contre l’Inter Milan (2-1) et qui est le troisième nommé pour ce trophée.

Mais c’est sans doute Serge Gnabry qui remportera le prix cette semaine après son quadruplé incroyable contre Tottenham, son premier en carrière, pour une large victoire en terres londoniennes du Bayern Munich (7-2).

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.