FR

Un nouveau directeur sportif bientôt à l’OM ?

par

Un nouveau directeur sportif bientôt à l’OM ?

Depuis sa promotion en tant que président de l’Olympique de Marseille, Pablo Longoria cherchait un nouveau directeur sportif. Il aurait jeté son dévolu sur son compatriote Javier Ribalta.

Directeur sportif ou directeur du football ?

Directeur sportif du club phocéen à l’origine, Pablo Longoria avait profité du départ de Jacques-Henri Eyraud de la présidence de l’OM pour prendre le poste. Depuis, il cherchait un homme de confiance pour occuper une place hautement stratégique et structurer un peu plus le club olympien, alors que le directeur technique, David Friio, a fait office de « DS officieux » pendant un temps.

Selon Sky Italia, Longoria aurait trouvé la recrue parfaite en la personne de Javier Ribalta. Espagnol lui aussi, ce dernier vient de quitter Parme, 12e de Serie B cette saison, où il officiait comme directeur technique. Selon La Provence, il pourrait se voir octroyer des compétences élargies avec un poste plus proche d’un directeur de football que d’un simple DS.

Un Espagnol au profil similaire à Longoria

Proche de Longoria, le profil de Ribalta est similaire à celui du jeune président de l’OM, en ayant fait ses classes dans différents grands clubs européens.

Après avoir débuté en tant que scout au Torino en 2008, il a en effet travaillé pour le Milan AC et la Juventus durant 5 ans (où il a déjà côtoyé Longoria). Un temps directeur du recrutement à Manchester United en 2017/2018, l’homme de 41 ans a également occupé le poste de directeur sportif au Zénith Saint-Pétersbourg en 2018.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

sorare tu negocies qui
18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.