FR

UEFA Nations League : ce qu’il faut retenir de cette trêve internationale

par

UEFA Nations League : ce qu’il faut retenir de cette trêve internationale
© uefa

C’est déjà la fin de cette trêve internationale. On a donc connu deux nouvelles journées de l’UEFA Nations League. De retour le mois prochain, la compétition européenne risque d’ailleurs de se montrer palpitante jusqu’au bout ! 

Une course au Final Four indécise

À l’heure actuelle, il est quasiment impossible de prédire les équipes qui se qualifieront pour le Final Four. En effet, les leaders des différentes poules n’ont pas plus de deux points d’avance sur leur premier poursuivant. On pense tout d’abord au duel entre le Portugal et la France. Les deux équipes sont à égalité de points, alors qu’elles s’affrontent dans un peu moins d’un mois.

La Pologne a également pris la première place de sa poule, à deux journées de la fin, en devançant d’un petit point l’Italie. De son côté, malgré sa défaite en Angleterre (2-1), la Belgique a profité du faux-pas de son rival face aux Danois, pour s’installer seule en tête du classement.

Enfin, la lutte entre l’Espagne, l’Allemagne et l’Ukraine s’annonce féroce le mois prochain. Bien que la Roja soit à la première place du groupe, elle ne possède qu’un point d’avance sur ses deux adversaires.

Des équipes surprenantes durant ce rassemblement

Ces dernières rencontres d’UEFA Nations League ont laissé place à de nombreuses surprises. Comment ne pas penser d’entrée à la Pologne ? Alors que l’on s’attendait à une lutte acharnée entre les Pays-Bas et l’Italie pour la première place de ce groupe, la bande à Robert Lewandowski s’est immiscée dans la course au Final Four. Venant de prendre la tête, la sélection polonaise fera tout pour conserver son bien le mois prochain.

On peut également évoquer l’Ukraine. Malgré une lourde défaite en match amical face à la France (7-1), la bande à Andriy Shevchenko a su se relancer en UEFA Nations League. Après un court revers face à l’Allemagne (2-1), l’Ukraine a surpris tout le monde en s’imposant face à l’Espagne (1-0). Une victoire qui permet à l’équipe ukrainienne de revenir à un point seulement de la première place des Espagnols.

Le Danemark peut également avoir de grandes ambitions pour cette fin de compétition. Ayant parfaitement lancé son rassemblement en s’imposant en Islande (3-0), la sélection danoise a enchaîné en Angleterre. Alors qu’Harry Maguire a laissé ses partenaires en infériorité numérique peu après la première demi-heure de jeu, le Danemark en a profité. Grâce au penalty de Christian Eriksen (1-0), les Danois s’installent à la deuxième place, à deux points de la Belgique.

Peu de surprises à prévoir concernant les relégations

On a déjà une idée des quatre équipes qui devraient descendre à l’étage inférieur, à l’issue de cette deuxième édition de l’UEFA Nations League. Il n’y a d’ailleurs pas de grosses surprises à prévoir dans cette lutte pour le maintien. Bien loin de pouvoir rivaliser avec les autres équipes de leur poule, l’Islande, la Suède et la Bosnie-Herzégovine semblent partis pour terminer à la dernière place.

Pour la Suisse, c’est un petit peu plus surprenant. On imaginait bien la sélection suisse terminer devant l’Ukraine. Finalement, la Suisse est à la dernière place, avec seulement deux points. Possédant quatre points de retard sur l’Ukraine, il sera difficile d’espérer se sauver le mois prochain.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.