US

Tottenham : Serge Aurier ne voit pas de concurrence

par

Le latéral ivoirien est sûr de ses forces.

Tottenham : Serge Aurier ne voit pas de concurrence

Alors qu’il aurait pu changer d’air au mercato, Serge Aurier est finalement resté à Londres cet été.

Un hypothétique départ à l’Inter Milan avait été évoqué pour le natif d’Ouragahio, qui n’a pas pu avoir lieu avant la deadline du mercato.

Le joueur de 26 ans a donc été contraint de rester chez les Spurs, où il n’a pas joué depuis le début de saison.

Dans une séquence capturée par le Bal des Productions, l’ancien joueur du PSG a été interrogé sur la crainte de passer une saison sur le banc à cause de la concurrence au club. Sa réponse sur le sujet est assez claire.

« Quelle concurrence ? Il n’y a pas de concurrence. » a lâché le capitaine de la Côte d’Ivoire, sollicité lors de la trêve internationale et qui a pu avoir du temps de jeu face à la Tunisie. « J’avais décidé de partir, ce qui pour moi était normal. Beaucoup de choses sont rentrées en compte, mais finalement je n’ai pas pu partir. Ça prouve  aussi que le club me fait confiance sur beaucoup de points. »

Il est vrai qu’à Tottenham, le seul latéral droit de métier est le jeune Kyle Walker-Peters. Néanmoins, même en son absence, Mauricio Pochettino a par exemple préféré titulariser Davinson Sanchez à ce poste lors du derby contre Tottenham. Un camouflet pour Serge Aurier, qui se focalise sur sa saison avec le finaliste de la Ligue des Champions.

« On verra bien comment la saison se passe mais pour l’instant, je suis là. Le mercato est terminé, maintenant il faut se concentrer sur la saison qui va arriver. »

Si la situation n’évolue pas, le nom de Serge Aurier devrait à nouveau circuler dans les rumeurs lors du mercato hivernal.

Retrouvez toute l'actu mercato de Tottenham

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.