US

Tottenham : José Mourinho se paie Tanguy Ndombélé

par

L’entraîneur portugais a fait part de son agacement concernant son milieu de terrain.

Tottenham : José Mourinho se paie Tanguy Ndombélé

José Mourinho a vécu une sale soirée hier, pour son premier match en 2020 avec Tottenham. Outre la défaite face à Southampton, le manager portugais a écopé d’un carton jaune pour s’être montré trop indiscret.

Après la rencontre, le « Mou » était donc passablement énervé. Après avoir reconnu qu’il avait été grossier avec « un idiot », il s’en est pris à l’un de ses joueurs : Tanguy Ndombélé. Titulaire au coup d’envoi, l’international français, touché aux adducteurs, a été remplacé dès la 25ème minute de jeu par Giovani Lo Celso.

Un remplacement qui n’a pas été du goût de son entraîneur, qui en conférence de presse n’a pas pris de gants au moment d’évoquer son cas.

« Ndombele ? Il est tout le temps blessé. Il est blessé, pas blessé, il joue un match, la semaine suivante il est blessé… Ensuite, il rejoue un match, on est plein d’espoir, et c’est comme ça depuis le début de la saison. » a lancé Mourinho, avant de prévenir son milieu de terrain : « Il est certain que c’est un souci. Vous pensez avoir un joueur qui est dans un bon processus d’évolution. Il avait bien joué contre Norwich et nous avions plein d’espoirs pour le voir prêt aujourd’hui, et il ne l’était pas. Je ne peux pas dire grand chose de plus parce que c’est comme ça depuis le début de saison. »

Le message est passé, publiquement. La réaction de l’ancien joueur lyonnais sera désormais attendue, s’il tient à conserver sa place dans le onze de son entraîneur.

Retrouvez toute l'actu mercato de Tottenham

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.