TOP 50 des plus gros clashs du foot – 1ère place : Cantona vs journalistes

La vie n’est pas toujours rose au pays du foot. Vengeances, bagarres et pétages de plombs : nous vous présentons les 50 plus gros clashs du foot. Episode 14 : la 1ère place.

Les autres épisodes sont à découvrir ici : épisode 1épisode 2épisode 3épisode 4épisode 5épisode 6épisode 7épisode 8épisode 9épisode 10épisode 11épisode 12, épisode 13.

Le Kung fu kick

Le 25 janvier 1995, lors d’une rencontre à Palace, Eric Cantona révèle son côté obscur.

Alors qu’il est expulsé et qu’il se dirige vers les vestiaires, Canto se fait insulter par un supporter adverse « enculé de bâtard de Français ». Le numéro 7 mancunien change de route et se dirige droit vers la tribune, vers l’homme qui vient de l’insulter.

Le pied droit en avant il saute sur le supporter, lui donnant un coup de pied dans le torse. Après s’être relevé, il revient à la charge pour donner un coup de poing. Le Kung fu kick de Cantona est né.

Eric Cantona Kung fu

Quand les mouettes suivent le chalutier…

Le joueur français écope de 9 mois de suspension et de 120 heures de travaux d’intérêt général. Les médias se déchaînent, tous condamnent le geste horrible du protégé de Sir Alex Ferguson.

L’affaire Cantona est le sujet le plus couvert par la presse britannique depuis la mort de Kennedy ! Pendant toute sa durée, le King ne dira rien.

Seulement quelques jours après l’issue du jugement, l’international français tiendra une conférence de presse courte, lunaire, mythique et imagée :

 

 

« Quand les mouettes suivent le chalutier, c’est parce qu’elles pensent que des sardines seront jetées à la mer. » Ce seront les seuls mots d’Eric Cantona pour commenter son affaire. Après les avoir pronnoncés, il se lève et laisse les journalistes sur place.

« Je leur pisse au cul »

Ce déferlement médiatique et le traitement de l’information par les différents organes de presse laisseront des traces dans l’esprit d’Eric Cantona. Trainé dans la boue et accusé d’être un voyou, il en perdra sa place en équipe de France (et manquera la Coupe du Monde).

Plus tard, il règlera ses comptes avec les journalistes français qui avaient également largement commenté le coup de sang du Red Devil.

C’est en 2001, dans l'emission Côté tribune qu’Eric Cantona reviendra sur cette affaire avec les « journaleux » français. 6 ans après, la plaie semblait encore ouverte et les mots fleuris : « Je pisse au cul de certains journalistes. »

On vous laisse avec cette séquence culte !

 


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe