US

Le top 5 des centres de formation en France

par

La Fédération Française de Football a sorti le classement annuel des meilleurs centres de formation en France. Voici le top 5 :

5. Toulouse FC

Les exemples de joueurs qui sortent du centre de formation toulousain et qui se montrent performants se font de plus en plus nombreux.

Cette saison, le Téfécé pourra aligner de nouveau Lafont ou Diop qui sont considérés comme des espoirs du football français. La place de Toulouse n’est pas usurpée.

4. FC Nantes

Historiquement, le FC Nantes a su faire sortir de son académie des talents qui ont ensuite percé. On pense notamment à Didier Deschamps ou Marcel Desailly.

Dernièrement, c’est Amine Harit qui a crevé l’écran. Parti à Schalke 04, il doit montrer qu’il peut être performant dans l’élite allemande.

3. Paris Saint-Germain

Difficile ces dernières années de voir des talents parisiens se faire un nom au sein d’un effectif où la concurrence est très forte avec des joueurs de niveau international.

Malgré ces difficultés, Unai Emery s’est fait fort de donner du temps de jeu à certains jeunes sortis du centre de formation comme Christopher Nkunku.

2. AS Monaco

Cinquième de ce classement en 2015/2016, le centre de formation de l’AS Monaco est passé au deuxième rang cette année grâce à un gros travail.

La stratégie de valorisation des jeunes à Monaco paye cette année avec de nombreux joueurs talentueux qui sortent et qui explosent en Ligue 1. Kylian Mbappé est le meilleur exemple.

1. Olympique Lyonnais

A Lyon, la formation c’est une religion. Le club valorise ses jeunes depuis des années et ça marche. Si l’OL a pu rester dans les hauteurs du classement de Ligue 1, c’est grâce à ses jeunes.

En plus, cette formation lyonnaise rapporte gros. Durant ce mercato, Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso et Maxime Gonalons ont rapporté environ 100 millions d’euros à Lyon.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.