FI

Tomas Koubek égratigne le Stade Rennais et le niveau de la Ligue 1

par

 

Son ancien club en a pris pour son grade.

Tomas Koubek égratigne le Stade Rennais et le niveau de la Ligue 1

A peine débarqué en Bundesliga et plus particulièrement à Augsbourg, le gardien tchèque Tomas Koubek a été amené à parler de son ancien club le Stade Rennais.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le portier de 26 ans en veut encore à ses anciens dirigeants bretons qui n’ont pas hésiter à le vendre lors de ce mercato estival.

« Je m’attendais à plus de respect de la part de Rennes. Pendant deux ans, nous avons réussi et fait du bon travail. Mais ils étaient intéressés par la vente » a déclaré le dernier rempart lors d’une interview accordée au quotidien allemand Bild.

Grand artisan de la victoire en Coupe de France la saison dernière, Koubek n’a pas non plus utilisé des pincettes pour évoquer le niveau du championnat français qu’il juge déjà bien plus faible qu’en Allemagne.

« Je ne suis à Augsbourg que depuis quelques jours, mais le niveau est beaucoup plus élevé qu’à Rennes. En plus, la Bundesliga est meilleure que la Ligue française ! »

Avant même d’avoir fait ses premiers pas en match officiel avec le club allemand, le natif de Hradec Králové est déjà séduit par le football germanique.

Cependant, ce dernier a tenté de rectifier la situation sur son compte Instagram en accusant les journalistes d’avoir mal interprété ses propos.

Tomas Koubek égratigne le Stade Rennais et le niveau de la Ligue 1

Pas sûr que cela suffise à calmer les ardeurs autour de son cas depuis hier et la parution de cette interview.

Retrouvez toute l'actu mercato de Augsbourg

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.