« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Serge Gnabry parle de ses coéquipiers favoris

Il évoque quatre de ses coéquipiers.

Serge Gnabry parle de ses coéquipiers favoris
Avec Kingsley Coman et Alphonso Davies (et Callum Hudson-Odoi ?), Serge Gnabry représente certainement l’avenir du Bayern Munich au poste d’ailier.
Formé à Arsenal, il a déjà une carrière bien remplie puisqu’il est passé par West Bromwich Albion avant de revenir en Allemagne, au Werder Brême.
Ses bonnes performances l’ont ensuite conduit au Bayern, où il brille cette année après avoir été prêté au TSG Hoffenheim l’année dernière.
Parmi tout les clubs et les joueurs cotoyés, il y en a un qui a forcé l’admiration de Gnabry, comme il l’a révélé à Goal.
« J’ai déjà joué avec de nombreux bons joueurs, mais si je ne devais en sortir qu’un, je prendrais Mesut Ozil. Son talent à l’entraînement et en match est exceptionnel. »
Outre la sélection nationale, les deux internationaux allemands se sont côtoyés à Arsenal entre 2013 et 2016.
Serge Gnabry parle de ses coéquipiers favoris
Actuellement au Bayern, le natif de Stuttgart apprécie un autre de ses coéquipiers, allemand et qu’il peut également côtoyer avec la Mannschaft : Joshua Kimmich.
« Nous nous connaissons depuis que nous avons 12 ans, nous avons joué ensemble avec les équipes jeunes de Stuttgart. Nous sommes de bons amis. Le fait de jouer ensemble est juste génial. »
Cela fait trois matchs (trois victoires et trois buts de Gnabry) que les deux amis sont alignés ensemble sur le côté droit du onze de Niko Kovac.
Serge Gnabry parle de ses coéquipiers favoris
Cette doublette pourrait d’ailleurs être appelé à régner à l’avenir, alors que celui de Frank Ribéry et Arjen Robben s’assombrit du côté de la Bavière.
Si le premier espère encore pouvoir rester, le départ du néerlandais en fin de saison a déjà été acté.
Quoi qu’il en soit, le joueur de 23 ans reste admiratif et respectueux de ses aînés.
Le respect est clairement là, surtout en-dehors du terrain. (…) On comprend vite pourquoi Franck (Ribéry) et Arjen (Robben) ont été à ce niveau-là pendant toutes ces années et ont aidé à développer le club.
Serge Gnabry a encore quelques mois pour profiter de l’expérience du duo Robbery avant de les voir partir et de leur succéder.
Serge Gnabry parle de ses coéquipiers favoris

par :

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.

Cette news Bayern Munich t'a plu ?
Abonne-toi à notre newsletter