US

SC Bastia : 5 choses à savoir avant la saison

par

Relégué administrativement en L2 par la DNCG, le SC Bastia a finalement obtenu le droit d’évoluer dans l’élite cette saison. Mais avec des départs importants à déplorer, la saison s’annonce compliquée pour le club corse.

1/ Le 11 type

2/ Le gros coup du mercato

Bastia est sans le sou. La preuve : la DNCG l’avait initialement relégué en L2.

Pas facile de recruter dans ses conditions.

Le Sporting a tout de même réussi à récupérer Yassine Jebbour. Un joueur très prometteur lorsqu’il était au centre de formation à Rennes et dans les équipes de France jeune. Mais l’arrière latéral de 23 ans a du mal à confirmer en pro, que ce soit à Montpellier, à Nancy ou même à Varèse en deuxième division italienne.

On espère pour lui que l’air de la Corse lui permettra d’enfin atteindre le niveau qu’on lui promettait.

3/ Les maillots

Dommage de gâcher une belle tunique bleue avec plein de sponsor…

Sinon, on est rassuré, pas de trace de l’affreux maillot camouflage.

4/ Pourquoi ils feront moins bien que l’année dernière

Alphonse Aréola, Ryad Boudebouz, Guillaume Gillet, Giovanni Sio. Bastia a perdu 4 joueurs très importants cet été.

Et faute de moyens, les remplacer va être très compliqué.

Le Sporting pourra toujours compter sur Ghislain Printant qui a prouvé l’année dernière d’excellentes qualités de coach.

Mais ça semble un peu juste pour viser autre chose qu’un maintien à l’arrachée.

« Hey Fredo La Moustache, je te mets ça si tu nous refermes Furiani ! »

5/ Heureusement, il y aura la Coupe de la Ligue

Avec Brandao à la pointe de l’attaque corse, Bastia possède le talisman Coupe de la Ligue.

Le Brésilien compte déjà 4 titres dans cette compétition. Et sans sa suspension l’année dernière, sûr que Bastia serait allé au bout.

En même temps, ça valait vraiment le coup de défoncer le nez de Thiago Motta.

Retrouvez toutes les présentations des 20 équipes de L1 ici

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.