Les sanctions très lights des joueurs Lyonnais

La commission de discipline a tranché. Les deux expulsés Lyonnais Corentin Tolisso et Rachid Ghezzal attendaient leur sanction après leurs expulsions dimanche dernier dans le derby pour le moins tendu contre Saint Etienne à Geoffroy-Guichard (2/0). 

Rachid Ghezzal, qui a écopé de deux cartons jaunes et a semblé très nerveux durant tout le match, prend un match de suspension.

Une sentence trop légère ?

Mais on attendait surtout la réponse de la Ligue au comportement de Corentin Tolisso, auteur d’un attentat sur Fabien Lemoine en fin de match. Ce dernier, traumatisé déjà par une ablation du rein suite à un coup en 2010, est sorti du terrain avant la fin du match. Le coordinateur sportif Dominique Rocheteau a même révélé qu’il a pensé arrêter le foot après cette agression, avant de se raviser.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la Ligue a été clémente. En effet le joueur n’écope que de deux matchs de suspension fermes et un avec sursis, soit la sanction classique en cas d’expulsion directe.

Pourtant, le règlement indique une suspension de 3 matchs en cas de « faute grossière à l’encontre d’un joueur ». De plus, on aurait pu penser que la Ligue souhaiterait montrer l’exemple afin que ce genre de comportements ne se reproduise pas.


Cette news AS Saint-Etienne t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter

Télécharger l'appli Actu News
et Transferts du Mercato

phone-tablet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *