US

Real Madrid : le discours magique de Zidane à la mi-temps de la finale de la Ligue des Champions !

par

Petit retour dans le passé, au cœur du vestiaire madrilène. Le Real Madrid est tenu en échec 1-1 face à la Juventus Turin à la pause de la finale de Ligue des Champions. C’est alors que le coach des Merengues, Zinedine Zidane, a décidé de prononcer un discours de légende.

Dans un reportage intitulé « Au cœur de la douzième », le Real montre l’envers du décor de cette finale. Dans les vestiaires, l’entraîneur français laisse tout d’abord ses joueurs seuls, avant de prendre la parole quelques minutes.

Dans son discours, Zidane insiste sur l’agressivité de son équipe, avant de leur demander d’exploiter la largeur de terrain :

C’est une finale, on sait que c’est un match difficile. Le plus important, c’est d’être plus agressif défensivement pour gagner plus de duels, pas pour que l’arbitre sorte des cartons […] Jouez plus vite sur les ailes. Plus vite sur les ailes, et plus vite vers l’avant. Quand nous avons le ballon, on doit les faire reculer en défense avec Carvajal et Marcelo. C’est comme ça qu’on a marqué. On écarte le jeu, on centre et on marque. Ils ne jouent pas dans l’axe. On doit varier le jeu d’un aile à l’autre.

Le coach madrilène termine ensuite sur une phrase simple :

C’est une finale, nous savons que c’est difficile. Nous savions que nous allions souffrir mais c’est dur aussi pour eux […] On doit souffrir. C’est une finale, on souffre. Mais toujours avec sérénité. On pense que le but va arriver une nouvelle fois. D’accord? Allez!

Le plan de Zidane sera parfaitement mis à exécution en seconde période, le Real Madrid s’imposant largement face aux Italiens (4-1).

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.