« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Racisme : un nouveau dérapage envers Lukaku

Il ne s’agit plus de supporters mais d’un consultant auteur de propos plus que limites.

Racisme : un nouveau dérapage envers Lukaku

Romelu Lukaku est décidément bien accueilli en Italie. Avec deux buts en trois matchs disputés et une place de leader pour son équipe, on pourrait s’attendre à ce qu’il fasse parler sur le plan sportif.

Malheureusement, c’est pour d’autres raisons et contre sa volonté que l’international belge fait parler, et notamment à cause de propos racistes. Après les chants hostiles des supporters de Cagliari et l’explication douteuse des tifosi de l’Inter pour les justifier, c’est un consultant qui s’est rendu coupable de propos discriminatoires.

Comme le rapporte la presse anglaise, et notamment l’Express, Luciano Passirani, consultant italien pour TopCalcio24 a été renvoyé de la chaîne pour des propos qu’il a tenu lors d’un show intitulé Qui Studio a Voi Stadio.

« Voici dix bananes que tu peux manger… »

« Il est l’un des plus forts et je l’aime beaucoup. Il est au moins deux fois plus fort que (Duvan) Zapata de l’Atalanta. Ces joueurs ont quelque chose en plus que les autres. Ce sont ceux qui marquent des buts et portent l’équipe. » a d’abord lâché Passirani avant de progressivement déraper. «  S’ils sont en un-contre-un avec vous, vous êtes morts, vous tombez au sol. Le seul moyen de les arrêter est de dire : voici dix bananes que tu peux manger. »

Son discours commençait bien avant de finir en eau de boudin. Malgré ses excuses déclamées plus tard à l’antenne, le consultant a été démis de ses fonctions et ne sera plus autorisé à exercer avec le média italien.

Malgré tout, cet épisode devrait faire couler beaucoup d’encre, alors que les décisionnaires de Série A n’ont toujours pas émis de sactions envers Cagliari. Enfin, la Gazetta dello Sport a également rapporté que des supporters de l’Hellas Verone s’en sont pris à Franck Kessie lors de la victoire des Rossoneri hier.

Le chemin semble encore long avant l’évolution de certaines mentalités.

par :

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.