US

PSG : Tuchel évoque la gestion de Cavani

par

Les choix des hommes commençent à donner des maux de tête à l’entraîneur du PSG.

PSG : Tuchel évoque la gestion de Cavani

Depuis sa défaite en Ligue 1 face à Dijon le 1er novembre dernier, le Paris-Saint Germain a repris sa marche en avant et reste sur quatre victoires en cinq matchs.

Seul le match de Ligue des Champions face au Real Madrid s’est soldé par un match nul, positif puisqu’il a assuré la première place du groupe.

En Ligue 1 également, le PSG reste solide premier, à cinq points devant l’Olympique de Marseille et avant le match à jouer contre l’AS Monaco.

L’horizon semble donc clair pour le champion de France, hormis la gestion de certains cas de l’effectif.

« Trouver une solution » pour Cavani

Parmi les hommes « malheureux de la veille », il y a Neymar dont la célébration silencieuse ne manque pas de faire parler.

Cependant, le Brésilien a été buteur, à l’inverse d’Edinson Cavani. Rentré en cours de jeu à la 87ème minute à la place de Neymar, il n’a eu le droit qu’à des miettes et à une occasion qu’il n’a pas pu convertir.

Une déception difficile à masquer pour le numéro 9 du PSG, relégué à un rôle de doublure depuis l’arrivée de Mauro Icardi.

En conférence de presse, Thomas Tuchel a admis que cette situation lui causait du souci dans la gestion de son buteur.

« Je suis triste parce que je n’ai pas la solution. Il n’a pas mérité ça parce qu’il fait de supers entraînements. » a reconnu l’entraîneur allemand avant de se justifier : « Je réfléchis beaucoup à ça. Ce sont des décisions que je dois prendre. »

Thomas Tuchel va devoir trouver une solution à ce casse-tête, car Edinson Cavani a lui aussi une décision à prendre concernant son avenir, et il semble que l’Atletico Madrid soit une réponse possible à ses interrogations.

sorare tu negocies qui
18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.