US

PSG : Thomas Meunier s’exprime à nouveau sur son avenir

par

Une prolongation n’est pas encore à l’étude pour lui.

PSG : Thomas Meunier s’exprime à nouveau sur son avenir

Titularisé lors des deux dernières rencontres avec le Paris Saint-Germain, Thomas Meunier n’est pourtant pas sûr d’avoir une place importante dans l’effectif parisien cette saison.

En effet, c’est uniquement en l’absence de Thilo Kehrer et de Colin Dagba que le latéral belge a pu enchaîner les deux rencontres face au Real Madrid, où il a été buteur, et sur la pelouse de Lyon.

Annoncé sur le départ cet été, le Diable Rouge a finalement choisi de rester malgré qu’il n’ait été aligné d’entrée que la moitié du temps la saison passée par Thomas Tuchel.

Présent en conférence de presse avant d’affronter Reims demain, le joueur de 28 ans a donné une nouvelle fois des détails sur son avenir.

« Ça fait longtemps que j’ai crié haut et fort mon envie de rester au PSG. Si ce n’est pas pour un transfert parfait, je reste là où je suis bien. J’ai toujours eu la sensation de rester sur ma faim au PSG. J’ai quitté Bruges après une saison plus qu’accomplie » a déclaré le natif de Sainte-Ode qui entame déjà sa quatrième saison dans la capitale française.

Pas de prolongation encore en vue pour le latéral belge

Sous contrat jusqu’en juin 2020, Thomas Meunier est pourtant encore loin d’une prolongation, mais l’international belge ne s’inquiète pas pour l’instant.

« On n’a pas réactivé de discussions de prolongation. S’il y a une envie réciproque, ensuite, ça se fait rapidement. On en reparlera plus tard, c’est le moment de se concentrer sur le terrain » a-t-il expliqué.

L’ancien de Bruges aura tout le luxe de signer gratuitement où il le souhaite en janvier prochain si Paris décide de ne pas le conserver.

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.