CN

Les plus grandes épopées françaises en Ligue des Champions

par

Monaco s’est qualifié pour la 4e fois de son histoire en demi-finales de Ligue des Champions, ce qui est un record pour un club Français. Elle affrontera la Juventus pour tenter de se qualifier en finale ! L’occasion de revenir un peu sur les plus belles épopées de club Français dans la compétition depuis sa création en 1955

Le Grand Reims (1956 et 1959)

La première grande équipe à s’illustrer à l’échelle européenne est tout simplement une équipe mythique : Kopa (pour la première), Piantoni, Fontaine… autant de noms qui coïncident avec ceux de l’Equipe de France demi finaliste de la Coupe du Monde 1958, et qui ne tombent qu’en finale à deux reprises face au Real de Di Stefano.

Les équipes de l’époque n’avaient pas grand chose à voir avec aujourd’hui, puisqu’en 1956 ils se qualifient face au Hibernian Edimbourg et en 1959 contre les Young Boys de Berne.

Saint-Etienne (1975 et 1976)

Les Verts sont des habitués des grandes épopées européennes durant les années 70. En 1975, ils sont éliminés en demi-finales par le futur vainquer, le grand Bayern de Beckenbauer, Maier et Müller, malgré un beau nul à Geoffroy-Guichard.

L’année suivante, c’est après avoir éliminé Kiev en quarts (après un match retour légendaire à domicile) et le PSV en demies que Rocheteau, Jean Michel Larqué, Santini & co retrouvent l’ogre munichois. Helas, à cause des funestes poteaux carrés de Glasgow, ils s’inclinent 1/0. Mais gagnent le cœur de tous les Français.

Bordeaux (1985)

A l’époque, Bordeaux était la grosse équipe française. Deux championnats de suite (1984 puis 1985) et une équipe composée notamment de Battiston, Tigana, Giresse, Lacombe, soit plus ou moins l’ossature des Bleus. Et coachée par… Aimé Jacquet !

Après avoir éliminé Bilbao, Bucareste et Dniepropetrovsk (après une séance de t.a.b épique), les Girondins affrontent la grande Juve de Platini et Boniek. Après s’être pris une branlée (3/0) à l’extérieur, ils remportent le retour au Parc Lescure (2/0), avec notamment 15 dernières minutes de folie devant 40 000 spectateurs, un record!

Au final, cette élimination ne vaut peut être pas plus mal : c’est au cours de la finale Juventus/Liverpool que le drame du Heysel aura lieu…

Marseille (1990,1991 et 1993)

Les seuls vainqueurs Français de la Ligue des Champions ont galéré quelques années, échouant même en finale en 1991 avant de remporter le Graal deux ans plus tard grâce au célèbre coup de boule de Basile Boli contre le grand Milan AC.

Barthez, Di Meco, Deschamps, Boli, Pelé… Ces noms sont désormais rentrés dans la légende du foot Français et resteront quoiqu’il arrive « à jamais les premiers ».


OM 1993 tête de Boli en finale par lestransfertscom

Le PSG (1995)

Quoi que puisse en penser Zlatan, il y a eu un avant QSI au PSG. Et sans vouloir faire la mauvaise langue, ils sont allés plus loin en Coupe d’Europe que ces 5 dernières années…

Outre la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes de 1996 (aujourd’hui disparue), seul titre européen remporté par un club Français à part  la C1 de l’OM, Paris a réalisé de beaux parcours au cours de son histoire.

Notamment en 1994/1995 ou les parisiens écartent le Bayern, Kiev et surtout le Barça avant d’échouer en demi-finales face au Milan AC, qui domine l’Europe depuis des années. Le match contre Barcelone restera une des rencontres les plus légendaires du Parc des Princes.

FC Nantes (1996)

Après un titre remporté de façon magnifique avec une seule défaite et un jeu flamboyant, Nantes réalise un beau parcours en Coupe d’Europe.

Une fois sortis de leur groupe composé de Porto, du Panathinaïkos et du Spartak Moscou, les Canaris tombent sur la Juventus de Deschamps et Del Piero en demi-finales.

Pedros, Ouédec et Ndoram s’inclinent 2/0 à Turin, où il ne fait décidément pas bon voyager pour les clubs français, mais réalisent une belle performance en remportant une victoire de prestige à domicile (3/2).

Monaco (1994, 1998, 2004)

Monaco est devenu l’équipe française la plus souvent présente dans le dernier carré de cette compétition.

Si 1994 et 1998 restent de beaux souvenirs pour le foot français, c’est bien sûr 2004 qui a marqué les esprits, avec la « bande d’escrocs » de Pat’ Evra, Ludo Giuly, Dado Prso ou Fernando Morientes.

Des matchs épiques contre La Corogne, Chelsea ou encore le Real Madrid, avant d’être défaits en finale par le Porto de José Mourinho, avec Deco, Maniche et Carvalho. La dernière finale de C1 d’un club français, avant cette année ?

Lyon (2010)

Etrangement, c’est quand Lyon a paru plus faible qu’ils ont réussi leur meilleur parcours européen. Alors que Jean Michel Aulas s’est évertué pendant des années à bâtir une équipe taillée pour remporter la C1, c’est une fois leur domination nationale contestée qu’ils sont parvenus le plus loin.

Une année où ils n’ont pas mal géré leurs matchs ou subi un arbitre aveugle.

Il y a 7 ans, les Gones parvenaient à la surprise générale à éliminer le Real de Madrid en 8e de finale, avec une équipe pourtant plus faible qu’auparavant, face au Real de Ronaldo et Kaka.

Ils éliminent ensuite Bordeaux, qui amorçait alors son déclin après un an et demi de haut niveau, avant de chuter face au Bayern.

Retrouvez toute l'actu mercato de Stade de Reims

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.