FR

Pierre-Emerick Aubameyang sanctionné, Arsenal lui retire le brassard de capitaine

par

Aubameyang n'est plus capitaineDéjà absent lors du match contre Southampton pour des raisons disciplinaires, Pierre-Emerick Aubameyang ne fera également pas partie du groupe qui affrontera West Ham, ce mercredi. Plus encore, le club londonien lui aurait également retiré le brassard de capitaine, pour les mêmes raisons. La fin d’une ère chez les Gunners pour l’ancien stéphanois ?

Dans un communiqué publié par le club ce mardi, la décision rendue était claire.

« Au vu de ses derniers manquements disciplinaires, Pierre-Emerick Aubameyang ne sera plus le capitaine d’Arsenal et ne sera plus pris en considération pour être dans le groupe qui affrontera West Ham.

Nous attendons de tous nos joueurs, et plus particulièrement de notre capitaine de connaître les règles et les standards établis. En attendant, nous sommes désormais concentrés sur le match de demain. »

Un message concis, sans trop de détails qui semblait en dire long sur la situation de l’attaquant gabonais.

Présent en conférence de presse, le tacticien des Gunners, Mikel Arteta expliquait « une décision prise à certains moments où il ne complétait pas ses devoirs entièrement ». Plus tard, il affirmait que les relations avec le joueur n’étaient pas tendues, ceci rendant la décision encore plus difficile.

Et si pour l’heure aucune date clé n’a été évoquée pour un retour d’Aubameyang dans l’équipe, aussi bien qu’à la tête de celle-ci, on peut imaginer une fin d’année qui risque d’être bien longue pour l’international Gabonais.
Arrive au club en 2018, l’ancien du Borussia Dortmund s’était imposé au fil des saisons, pour devenir un indispensable de la formation d’Arsenal.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.