US

OM : qui pour remplacer Giannelli Imbula ?

par

L’Olympique de Marseille s’apprête à perdre un nouveau titulaire après les départs d’Ayew et Gignac : Giannelli Imbula.

Comme on sait que Marcelo Bielsa ne changera jamais son système, on s’est demandé qui allait le remplacer.

Bryan Dabo

Il est le favori pour remplacer le jeune milieu de terrain sur le départ.

A 23 ans, il a confirmé les espoirs placés en lui pendant la saison. Il a gagné la confiance de son entraineur et débuté 20 matchs cette saison en Ligue 1.

Dabo est formé à Montpellier et doit voir plus grand s’il veut passer un cap.

Part d’Imbulisme dans les pieds : 60%

Alaixys Romao

Le joueur a un profil plus défensif que son coéquipier. C’est d’ailleurs pour cela que Marcelo Bielsa l’a plusieurs fois utilisé en défense centrale. Moins technique, le milieu éprouve plus de difficulté à se projeter vers l’avant.

Malgré ses 27 titulairisations il semble difficile d’imaginer Romao seul au milieu tenir la baraque comme le faisait son coéquipier.

Part d’Imbulisme dans les pieds : 0%

Mario Lemina

Ses premières sorties sous le maillot olympien avaient fait naitre de beaux espoirs.

Plutôt considéré comme une solution de rechange lorsqu’Imbula n’était pas là, le départ du milieu de terrain lui ouvre les portes du 11 de départ. C’est donc à lui de prendre sa chance.

Part d’Imbulisme dans les pieds : 30%

Bill Tuiloma

Pas vraiment réputé pour son centre de formation, l’OM pourrait tout de même en sortir une nouvelle pépite prochainement.

Ce jeune milieu de terrain a disputé le mondial des moins de 20 ans avec la Nouvelle-Zélande et pourrait profiter du départ de Giannelli Imbula pour se faire une place dans le groupe marseillais. Avant de devenir un titulaire ?

Part d’Imbulisme dans les pieds : 40%

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.