FR

OM : les maillots away et third déplaisent aux South Winners

par

Les deux nouveaux jeux de maillots ne sont pas au goût de tout le monde.

OM : les maillots away et third déplaisent aux South Winners

Il y a deux jours, l’Olympique de Marseille et PUMA ont dévoilé le maillot extérieur et third que porteront les joueurs la saison prochaine, après avoir sorti le maillot domicile le 24 mai dernier.

Le maillot extérieur, bleu avec un col rond est « marqué du design unique de l’Orange Vélodrome, l’enceinte sacrée marseillaise. Le graphisme en dégradés de bleus fait référence à l’architecture du toit du stade », comme indiqué sur l’article du club.

Quant au maillot Third, il « rend hommage à la résille du MuCEM – le musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée- avec un bloc graphique sur la partie haute. »

Comme depuis deux ans et le début de son partenariat avec PUMA, le club se veut original et fait notamment appel à des artistes proche de l’OM comme le rappeur Alonzo, encore une fois présent pour cette campagne « Le flow de Marseille ».

Néanmoins, malgré les moyens déployés, ces nouvelles tuniques ne sont pas au goût de tous, et notamment du groupe de supporters des South Winners.

Sur leur page Facebook, le groupe qui fête ses 32 ans cette année s’est fendu d’un comuniqué pour déplorer une « séance d’enfumage » lors de la présentation des maillots au fameux MuCEM où a eu lieu la présentation des maillots.

Les South Winners en appellent donc au boycott des trois maillots pour cette saison. Le début d’un nouvel épisode tendu entre les « SW » et la direction olympienne, bien que plusieurs voix dans les commentaires de la publication s’élèvent contre cette revendication.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.