US

OM : quel entraîneur pour remplacer Passi ?

par

La reprise de l’Olympique de Marseille n’est pas une bonne nouvelle pour tout le monde. Franck Passi risque de perdre son poste dans les semaines ou mois à venir. Quelques noms sont cités pour le remplacer.

André Villas Boas

Le coach portugais du Zénith Saint-Pétersbourg qui a pendant un temps été perçu comme « le nouveau Mourinho » avait déjà eu des contacts avec le club lors des saisons précédentes.

Son expérience et son nom pourraient permettre au club de repartir sur un bon pied et d’attirer des joueurs de plus grande envergure.

Laurent Blanc

Passer du Paris Saint-Germain à l’Olympique de Marseille ne semble pas être une chose forcément aisée mais l’ex-coach du PSG a l’histoire avec lui.

Le champion du Monde 1998 a joué à l’OM entre 1997 et 1999.

Par ailleurs ses titres acquis avec Bordeaux et le PSG en France font de lui un entraîneur ayant une belle expertise de la Ligue 1.

Rudi Garcia

Sans club depuis son éviction de la Roma en début d’année 2016, Rudi Garcia cherche un challenge de taille.

Remettre l’Olympique de Marseille sur le droit chemin et retrouver le succès avec le club pourrait faire passer le coach dans une nouvelle dimension.

En plus, Garcia est connu pour réussir à bien faire jouer ses équipes !

Quique Sanchez Flores

Autre nom qui avait déjà été entendu du côté de Marseille lors des années passées, Sanchez Flores pourrait être la bonne pioche pour le club.

Son expérience avec l’Atletico Madrid et de la Liga en général pourrait permettre à l’OM d’acquérir le niveau pour disputer les premières places du championnat.

Il faudra tout de même réussir à convaincre le coach de quitter son poste à l’Espanyol Barcelone.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.