« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

OM : André Villas-Boas tacle Thomas Tuchel et le PSG

L’entraîneur parisien a répondu rapidement.

OM : André Villas-Boas tacle Thomas Tuchel et le PSG

Avant d’affronter le PSG pour son premier classico depuis son arrivée sur le banc de l’OM, André Villas-Boas minimisait l’importance de cette rencontre à cause de l’écart de niveau entre les deux équipes.

Thomas Tuchel lui avait répondu en affirmant que ce match avait une saveur particulière et un aspect historique très important.

Lourdement battu par Paris hier (0-4), l’entraîneur marseillais en a rajouté une couche au micro de Canal+ en adressant un tacle à son homologue et son équipe.

« Non, je ne pense pas, on n’a pas besoin de pression. Thomas Tuchel peut inventer les choses qu’il veut inventer. Avec l’effectif qu’il a, les millions qu’il a, les milliards qu’il a et qu’il dépense… Pour moi, ce n’est rien. Thomas Tuchel doit se concentrer sur la Ligue des champions. Oui, c’est simplement une question d’efficacité en première mi-temps. Après, on a souffert et avec le premier (but), le deuxième… C’est difficile pour la confiance de l’équipe » a déclaré le technicien portugais avant d’ajouter : « Le résultat est celui qu’il est, avec la différence entre les deux équipes, les investissements. On va continuer notre bataille qui est la nôtre. Contre Lille, contre Lyon, contre les équipes qui jouent pour les mêmes places que nous. On reste à trois points de la deuxième place. »

Questionné dans la foulée sur la pique de Villas-Boas, Tuchel a gardé le même discours sur l’affiche PSG-OM et n’a pas souhaité rentrer dans la provocation.

« Si on respecte cette histoire, le foot et ce jeu, on doit, c’est mon avis, on doit admettre que tout est possible. »

« Oui, c’est mon avis. C’est un match avec une grande histoire en France et on doit respecter cette histoire, ce n’est pas un match comme un autre pour nos supporters et pour la ville, Paris. C’est mon avis. Je ne sais pas si on a un avantage ou pas, d’accord, c’est comme ça. On doit gagner le match » a d’abord répondu le coach allemand en conférence de presse avant d’aller plus loin.

« C’est un match spécial, on doit respecter que tout est possible dans le foot. L’OM est quatrième et joue contre le premier, c’est un Classico. C’est un match avec une grande histoire, c’est comme un match de Ligue des Champions ou de Coupe de France. Si on respecte cette histoire, le foot et ce jeu, on doit, c’est mon avis, on doit admettre que tout est possible. C’est à nous de montrer notre qualité, de faire une bonne performance et on espère que ça suffit pour gagner. Ils ont essayé contre nous. Je dois dire félicitations à mon équipe et c’était un match important pour nous et on a montré la mentalité nécessaire à jouer un Classico. Ça ne suffit pas de jouer tactiquement ou techniquement, on doit jouer avec le cœur et agressif parce que c’est important pour nos supporters et qu’on respecte l’histoire de ce Classico. »

Nul doute que le match retour risque d’être plus tendu entre les deux entraîneurs.

par :

Cette news Olympique de Marseille / OM t'a plu ?
Abonne-toi à notre newsletter