« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

OL : Aulas défend Genesio et tance les supporters

Le président de l’OL a tenu des propos forts à propos de son club et son institution.

OL : Aulas défend Genesio et tance les supporters

C’est peu dire que l’après-match entre l’Olympique Lyonnais et le RB Leipzig a laissé des traces dans les rangs lyonnais.

Le cas Marcelo cristallise les tensions depuis son arrivée, et relance un climat hostile autour du club. Outre le Brésilien, Rudi Garcia ne fait pas non plus l’unanimité. Sa nomination en lieu et place de Sylvinho a déplu à beaucoup, dont certains supporters qui continuent de le faire savoir par des sifflets à son encontre.

Une situation loin d’être du goût de Jean-Michel Aulas, qui a tenu des propos forts sur le sujet dans un entretien accordé à Eurosport.

Le président de l’OL a tout d’abord avoué avoir des regrets concernant l’éviction de Burno Genesio, lui aussi chahuté à la fin de son aventure lyonnaise.

« C’est vrai, il y avait un risque (de nommer Rudi Garcia, ndlr). Mais ne courrait-on pas un risque de se retrouver 15e après avoir écouté les supporters ? On leur a donné raison avec Bruno Genesio et je m’en mords les doigts de ne pas l’avoir gardé » a concédé JMA, qui en a rajouté une couche sur le contexte ayant amené cette décision : « J’ai toujours l’habitude d’assumer mes décisions. Quand je suis allé voir Juni, il était partant avec Genesio. Je n’ai probablement pas été en harmonie avec ce que j’ai fait tout au long de ma carrière. Mais les supporters qui réclamaient le départ de Bruno doivent aussi se remettre en cause. »

Depuis le départ de Genesio, récemment prolongé par le Beijing Guoan, la situation sportive ne s’est guère améliorée, malgré l’arrivée du tandem Juninho-Sylvinho, rapidement devenu un simple vélo après le départ de l’entraîneur brésilien novice au poste de numéro 1.

La nomination de Rudi Garcia n’a pas arrangé la situation pour les supporters, mécontents de la nomination de ce dernier suite à son passif avec l’OM. Cependant, malgré la grogne, Jean-Michel Aulas se fiera uniquement à son avis, quitte à être en désaccord avec les supporters.

« Je préfère avoir des résultats plutôt que d’écouter les sifflets. Parfois, il faut être courageux pour dire aux supporters la vérité. Je rappelle que Rudi Garcia a joué la finale de la Coupe d’Europe dans mon stade… »

L’actuel entraîneur de l’OL avait en effet disputé la finale d’Europa League de 2018 au Groupama Stadium, face à l’Atletico Madrid avec l’Olympique de Marseille.

Bien que certains de ses choix interpellent encore, Rudi Garcia a réussi l’un des objectifs qui lui était fixé, à savoir qualifier l’OL pour la phase finale de la Ligue des Champions.

Droit dans ses bottes, Jean-Michel Aulas a pointé du doigt ses supporters, fait rarissme comme lui même l’a concédé. Cette prise de parole du président lyonnais ne plairont pas forcément à certains supporters à cran, et qui se voient tancés par l’homme fort du club.

par :

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.

Cette news Olympique Lyonnais / OL t'a plu ?
Abonne-toi à notre newsletter