« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

OL : à l’agonie depuis le début de saison, les recrues lyonnaises doivent se réveiller !

Tant loué cet été, le mercato lyonnais pose finalement question.

OL : à l’agonie depuis le début de saison, les recrues lyonnaises doivent se réveiller !

Avec le recrutement de Jean Lucas, Thiago Mendes, Ciprian Tatarusanu, Youssouf Koné, Joachim Andersen et Jeff-Reine Adélaïde, le mercato estival de l’Olympique Lyonnais faisait saliver les supporters du Groupama Stadium ainsi que beaucoup d’observateurs.

Finalement, avec les départs de Ferland Mendy, Nabil Fékir et Tanguy Ndombélé notamment, et le début d’exercice raté, l’OL version 2019/2020 paraît moins armé que la saison dernière.

Le faible rendement des recrues rhodaniennes est pointé du doigt ces derniers jours avec en premier ligne Thiago Mendes.

Thiago Mendes encore à la recherche de repères

Grand artisan de la fabuleuse dernière saison lilloise, le milieu de terrain brésilien était la cible principale de Juninho durant le mercato pour renforcer l’entre-jeu lyonnais.

Placé en relayeur sous Sylvinho dans un milieu à trois, alors qu’il évoluait aux côtés de Xeka au LOSC, l’ex-dogue est en manque de repères et n’a toujours pas réalisé de match référence à Lyon.

Même constat pour Youssouf Koné, arrivé lui aussi de Lille, et qui a plus souvent fait parler de lui lors de ses expulsions que pour ses débordements dans son couloir gauche.

L’international malien subit même la concurrence de Fernando Marçal, qui était parti pour vivre la saison dans la peau d’un remplaçant.

L’énigme Jean Lucas

OL : à l’agonie depuis le début de saison, les recrues lyonnaises doivent se réveiller !

Egalement un choix de Juni, Jean Lucas n’a pas encore eu l’occasion de montrer pourquoi le nouveau directeur sportif l’avait arracher de Santos, club de son pays natal, pour 8 millions d’euros. Le milieu n’a disputé que des bouts de matches et a seulement eu l’occasion de marquer un but, c’était lors du festival face à Angers en août dernier (6-0).

Selon les informations de l’Equipe, les dirigeants de l’OL regretteraient déjà son recrutement et auraient préféré laisser de la place à l’éclosion de Maxence Caqueret. Le jeune espoir français chercherait d’ailleurs déjà une porte de sortie.

Que dire de Ciprian Tatarusanu qui n’a pas encore pu disputer la moindre minute sous le maillot des Gones et qui n’apprécie guère d’être le numéro 2 dans la hiérarchie des gardiens.

Le capitaine de la sélection roumaine a même alimenté les polémique en début de saison et pourrait envisager un départ dès cet hiver.

La recrue la plus chère de l’histoire de l’OL à la peine

Joachim Andersen a lui aussi beaucoup déçu depuis son arrivée pour 30 millions d’euros bonus compris. La recrue la plus chère de l’histoire de Lyon a fait preuve d’un manque de concentration et d’une passivité alarmante dès les premières rencontres.

OL : à l’agonie depuis le début de saison, les recrues lyonnaises doivent se réveiller !

Lors des ultimes heures de Sylvinho, le défenseur danois a toutefois rectifié le tir mais au sein d’une charnière à trois axiaux. Avec la nomination de Rudi Garcia et les bonnes performances de Marcelo, l’ancien de la Sampdoria pourrait goûter au banc de touche pendant un long moment avec le retour du 4-3-3.

Enfin, débarqué dans les dernières heures du mercato, Jeff-Reine Adélaïde est l’une des seules satisfactions du recrutement lyonnais. Brillant contre le Zénith en septembre (1-1), l’ancien angevin a cependant était mis sur la touche quasi systématiquement depuis.

Il est désormais l’heure pour les recrues rhodaniennes de se mettre au niveau et de sortir de leur apathie. Et quoi de mieux qu’un soir de Ligue des Champions, face à l’illustre club du Benfica Lisbonne, pour enfin toucher les étoiles.

par :

Cette news Olympique Lyonnais / OL t'a plu ?
Abonne-toi à notre newsletter