GB

Le mercato totalement dingue du Milan AC

par

Les nouveaux actionnaires du club semblent avoir envie de remettre le Milan au sommet du football italien. Ils mettent les moyens, de quoi se construire une sacrée équipe.

Une défense remodelée

Gianluigi Donnarumma a prolongé et gardera les bois de son équipe la saison prochaine avec devant lui une défense toute neuve qui semble bien tenir la route.

Ricardo Rodriguez à gauche, Leonardo Bonucci et Mateo Musacchio dans l’axe et le jeune Andrea Conti pour le côté droit de la défense.

Ces éléments viennent s’ajouter aux quelques talents qui évoluaient déjà dans l’équipe. S’ils s’accordent bien, le Milan ne prendra pas beaucoup de buts.

Un milieu technique

En plus de joueurs comment Bonaventura ou Suso qui faisaient déjà partie de l’effectif, les dirigeants du Milan AC sont allés chercher d’autres talents.

Biglia devrait signer dans les prochains jours tandis que Kessie, la révélation de Serie A et le turc Calhanoglu se sont engagé avec les Rossoneri.

L’entrejeu milanais semble très bien construit avec des récupérateurs qui ont la possibilité de courir beaucoup et de relancer vers des milieux très technique qui vont débloquer les situations.

Morata à l’approche ?

La dernière inconnue pour le club est le nom du buteur qui jouera devant. Les dirigeants cherchent un grand nom alors que André Silva et Carlos Bacca sont à la disposition du coach.

Pour réaliser un ultime gros coup sur le marché des transferts, le club fait le forcing pour s’octroyer les services d’Alvaro Morata. Une proposition à 70 millions d’euros serait évoquée.

Même le nouvel arrivant, Leonardo Bonucci a lancé un appel public à son ancien coéquipier de la Juventus Turin pour qu’il le rejoigne à Milan. Ca va faire mal tout ça !

Retrouvez toute l'actu mercato de Milan AC

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.