US

Quel mercato d’été pour Barcelone ?

par

La saison de Liga touche à sa fin. Mais entre les fins de contrat et les départs annoncés, c’est déjà le moment de s’activer pour préparer la saison prochaine. Focus sur le mercato d’été du FC Barcelone. 

Le 11 possible en 2016/2017

 

Des successions à préparer en défense

Javier Macherano et Aleix Vidal pourraient quitter Barcelone cet été. La Juventus serait notamment intéressée par l’Argentin. Les dirigeants Blaugrana préparent déjà leur succession en recherchant un défenseur central et un latéral droit.

Dans l’axe, les pistes Laporte et Marquinhos n’étant plus d’actualité, le Barça pourrait opter pour Shkodran Mustafi. L’international Allemand pourrait être échangé contre Marc Bartra, qui intéresse son club, Valence.

A droite, Fabinho (Monaco) plairaît beaucoup aux Barcelonais et aurait le profil idéal pour succéder à Alves.

Ils vont prolonger

Neymar va prolonger au Barça. Cela devrait être officiel lundi, malgré des négociations qui se sont quelque peu éternisées.

Sergio Busquets a également renouvelé son bail. Il faudra désormais s’acquitter de 175 millions d’euros pour le débaucher.

Deux bonnes nouvelles pour un Barça dont l’effectif n’est pas très impressionnant en quantité.

Un effectif à étoffer

 

Les seules recrues devraient être utilisées en rotation. Devant, le Barça a pensé à Hatem Ben Arfa mais ce serait finalement rétracté.

Au milieu, Ander Herrera pourrait venir épauler Sergio Busquets en lieu et place d’Arda Turan.

Enfin derrière, c’est Mauricio Lemos (20ans), révélation uruguayenne de Las Palmas, qui pourrait débarquer.

Tu en veux encore ?

Top 10 : Les joueurs sortis du centre de formation du FC Barcelone

Retrouvez toute l'actu mercato de FC Barcelone / Barca

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.