US

Liverpool : Jurgen Klopp n’apprécie pas le football business

par

Il menace même de se retirer si l’argent prend totalement le contrôle de son sport.

Liverpool : Jurgen Klopp n’apprécie pas le football business

Vainqueur de la Ligue des Champions avec Liverpool cette saison, Jurgen Klopp a ramené les Reds sur le toit de l’Europe après une dizaine d’année dans l’ombre des plus grandes équipes anglaises et européennes.

Pour donner au manager allemand toutes les armes nécessaires afin de rivaliser avec le gratin continental, les dirigeants des Scousers ont choisi une politique dépensière ces dernières années à l’image de la plupart des écuries de Premier League.

Alisson Becker, Virgil Van Dijk, Fabinho, Mo Salah, les recrues phares des deux dernières saisons, ont coûté à eux quatre plus de 250M€ au club anglais.

Des sommes folles qui participent à faire exploser l’enveloppe financière exorbitante lié au football. Le monde du ballon rond devient petit à petit un business qui bénéficie aux plus riches qui souhaitent de plus en plus faire du profit et oublient l’essence même de ce sport.

Une situation qui ne plaît pas du tout à l’ancien entraîneur de Dortmund comme il l’a confié à ZDF.

 » Quand j’étais en Allemagne, le Bayern disposait d’un « puits d’argent sans fond » de 100 millions de livres sterling. Sur le marché actuel, cela vous donne un défenseur central. Le marché a plus changé que ce à quoi je m’attendais. Je m’en tiens à ce que j’ai dit (en 2016, NDLR), (…) si nous en arrivons à un point où le football est uniquement une question d’argent et non de football, alors je m’en irais. Liverpool est un club ambitieux et si nous n’avions pas dépensé autant d’argent que les autres, nous ne serions pas en mesure de rivaliser » a avoué le technicien de 52 ans.

Retrouvez toute l'actu mercato de Liverpool

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.