US

Ligue des Champions : les (nombreux) maux du PSG

par

La défaite d’hier soir en Ligue des Champions a montré que le club parisien était toujours malade.

Ligue des Champions : les (nombreux) maux du PSG

La rencontre perdue face à Dortmund laissera certainement des traces au sein du Paris Saint-Germain. La qualification est loin d’être inaccessible mais le pessimisme règne désormais dans une équipe qui a l’air de répéter perpétuellement les mêmes erreurs.

Outre la défaite c’est surtout la manière de jouer ce match qui a été pointée du doigt. Les parisiens ont semblé ne pas mettre toutes les cartes de leur côté pour aborder ce match comme une rencontre de Ligue des Champions le mérite et les problèmes du club sur la scène européenne ont resurgi.

Symbole de cette déconvenue, Neymar a joué à l’envers pendant la quasi-totalité du match même si sa copie rendue a été sauvée par son but qui permet au Paris Saint-Germain d’espérer raisonnablement une qualification. La prestation du Brésilien qui a perdu 31 ballons a agacé Thomas Tuchel. A la 59ème minute les deux hommes se sont même permis une prise de bec sur un énième raté du joueur.

Le Brésilien a surpris tout le monde en pointant du doigt l’encadrement sportif du PSG, déclarant après la rencontre que le club a pris la décision de ne pas lui faire jouer les matchs précédents alors qu’il se sentait bien :

« C’est difficile de rester quatre matchs sans jouer. Ce n’est pas mon choix, c’est le club qui a pris la décision, les médecins. On a beaucoup parlé. Moi, je n’ai pas aimé. Je voulais jouer, je me sentais bien. Le club a eu peur et ça retombe sur moi.C’était très difficile de pouvoir jouer un match comme celui-ci, intense, 90 minutes sans s’arrêter. C’est différent. Si j’étais en meilleur état, j’aurais certainement fait un meilleur match. »

Le 3-4-3 fatal pour Tuchel ?

L’entraîneur du PSG ressort forcément fragilisé avant le match retour dans trois semaines. Jusqu’au 11 mars, les critiques et la pression risquent de s’abattre sur l’Allemand qui a tenté une formation en 3-4-3 qui a surpris tout le monde puisqu’elle n’avait presque jamais été utilisée. Tuchel a voulu sécuriser sa défense en plaçant trois défenseurs centraux sur Erling Haaland. Résultat, le jeune prodige a inscrit un doublé et a illuminé la rencontre. De plus le milieu de terrain a pris l’eau face à Jadon Sancho tandis que Di Maria et Mbappé ont été très discrets.

Comme souvent lors des défaites récentes du PSG sur la scène européenne, l’échec parisien a engendré une vague de réactions d’indignation qui continuent de polluer le club. Hier soir le frère de Presnel Kimpembe s’est permis d’insulter Thomas Tuchel sur les réseaux sociaux pour ses choix infructueux. Et la presse française continue de souligner les maux récurrents du club de la capitale, soulignant des problèmes qui n’arrivent qu’au Paris Saint-Germain, et nulle part ailleurs.

Pour couronner le tout, Thomas Meunier a expliqué après le match qu’il ignorait être sous le coup d’une suspension en cas de carton jaune hier soir. Le Belge sera absent lors du match retour, tout comme Marco Verratti qui manquera certainement à Thomas Tuchel en mars prochain. Le milieu italien, meilleur joueur parisien hier soir, a pris un avertissement stupide pour contestation. Une autre preuve qu’au Paris Saint-Germain, la capacité de se créer ses propres problèmes est unique.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.