« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Ligue des Champions : le PSG est-il définitivement guéri ?

Les hommes de Thomas Tuchel ont peut-être passé un cap hier après leur qualification face à Dortmund.

Ligue des Champions : le PSG est-il définitivement guéri ?

Le Paris Saint-Germain s’est brillamment qualifié hier au dépens du Borussia Dortmund en huitième de finale de la Ligue des Champions. Et ce match pourrait être le début d’une nouvelle ère sportive pour le PSG, habitué aux humiliations sur la scène européenne.

Les parisiens n’ont pas été épargné par les problèmes ces dernières semaines. Malgré un début de saison presque parfait, les prémices d’une équipe qui allait retomber dans ses travers commençaient à resurgir. Au contraire les joueurs de Thomas Tuchel ont semblé se nourrir des conditions si particulières pour assurer la qualification. L’annulation tardive du match à Strasbourg, le coronavirus imposant un match à huis clos, l’angine de Kylian Mbappé ont été les ultimes soucis qui se sont ajoutés dans la tête des parisiens. Mais peu importe, hier les franciliens étaient en mission.

Il fallait marquer sans prendre de but et les coéquipiers de Cavani l’ont fait. Ils avaient pour mission de calmer les ardeurs des jeunes prodiges Erling Haaland et Jadon Sancho et les défenseurs locaux ne se sont pas affolés lors de toutes leurs interventions sur les deux pépites. Le sentiment de mission accomplie prédomine logiquement chez le Paris Saint-Germain. Les scènes de liesse après le match entre les joueurs puis avec les supporters rappellent que cette équipe revient de loin.

La variable Neymar

Hier soir, la qualité la plus flagrante dont le PSG a fait preuve c’est le caractère. L’équipe de Thomas Tuchel a été mentalement à la hauteur de l’événement. Les parisiens ont fait preuve d’une rare application et de concentration du début à la fin du match. Car en face le Borussia Dortmund avait des moyens offensifs mais les Allemands ont été totalement éteints et ne se sont pas procurés d’occasions.

L’un des symboles de cette rigueur a été Marquinhos qui s’est comporté en véritable capitaine au moment où son équipe commençait à reculer. L’arrière centrale a contrôlé toute sa ligne défensive et a galvanisé ses partenaires à l’instar d’un Presnel Kimpembe impérial dans toutes ses inverventions.

L’autre symbole est évidemment Neymar. Le Brésilien n’a pas fait un grand match mais il a su revenir aux bases dans un match difficile où l’important était de passer. Le crack s’est blessé à l’épaule très tôt dans le match mais est resté sur le terrain et a peiné dans le jeu mais il a utilisé sa hargne et son envie de gagner pour être décisif et lancer le PSG d’un but rageur de la tête. Ce même caractère dont il avait fait preuve il y a trois ans avec Barcelone lors de la fameuse remontada et qui manquait justement aux parisiens.

Ligue des Champions : le PSG est-il définitivement guéri ?

Et maintenant ?

L’éventualité d’une suspension de la Ligue des Champions pourrait laisser des regrets au Paris Saint-Germain. Les rouges et bleus pouvaient se libérer mentalement après cette qualification forcée. Les joueurs de la capitale semblent avoir appris de leur défaite puisqu’ils ont montré hier qu’ils pouvaient eux aussi renverser des situations défavorables.

La rage de Marquinhos et les larmes de Neymar à la fin du match ne trompent pas. Elles sont le signe d’un énorme soulagement et d’une pression qui vient de retomber. Et avec un tableau en Ligue des Champions qui s’est grandement ouvert, la perspective de voir un PSG aller loin dans la compétition est tout sauf une utopie.

par :