Ligue des Champions : un super ordinateur dévoile les résultats des 8e de finale

Et si l’on connaissait déjà l’issue des rencontres de Ligue des Champions ? TalkSport tente en tout cas de les deviner. Le site anglais a mis à contribution son super ordinateur pour simuler les 8e de finale de la compétition reine en Europe.

Il a pris en compte les calendriers de chaque équipe, les effectifs et leurs formes potentielles. Et certains résultats sont pour le moins surprenants.

Chelsea – Barcelone : victoire au finish pour les Barcelonais

C’est l’une des plus belles affiches de ces huitièmes. Les matchs entre Londoniens et Catalans ont souvent offert des scénarios marquants. Et selon le super ordinateur, on y aura encore le droit cette année.

Si Barcelone est en effet favori, il aura du mal à se défaire du club anglais. Chaque équipe l'emporterait à domicile selon la technologie (2-1 à chaque fois), ce qui conduirait à des prolongations puis des tirs au but. Un exercice sur lequel les coéquipiers de Lionel Messi passeraient.

Juventus – Tottenham : la Juve tombe sur un os

Les Spurs ne sont pas autant habitués aux huitièmes que les Italiens. Pourtant, selon la technologie, c’est bien les Anglais qui fileraient en quart, ce qui leur permettrait d’égaler le meilleur parcours de l’histoire du club dans le tournoi.

Vainqueur à l’aller chez eux 2-1, les Turinois s’inclineraient en Angleterre 0-1, se faisant donc éliminés par la règle du but à l’extérieur. Mais comme dans la réalité, ce huitième sera serré.

FC Porto – Liverpool : les Reds réussissent leur retour

Habitués aux grandes rencontres européennes, Porto et Liverpool se défient là encore dans un huitième à suspense. Deux clubs mythiques de la Ligue des Champions, que chacun a remporté (5 pour Liverpool, 2 pour Porto).

Mais pour l’ordinateur, le club anglais a un avantage dans ce duel. Lors des deux rencontres, Liverpool s’impose sur la plus petite des marges (2-1), aussi bien chez lui qu’au Portugal.

FC Séville – Manchester United : les Mancuniens passent dans la difficulté

De retour eux aussi au plus haut niveau, les Red Devils veulent aller loin cette année en Ligue des Champions. Face à Séville, ils comptent bien étaler leur puissance offensif et frapper un grand coup.

Logique au vue des investissements du club sur le marché des transferts. Mais la technologie les voit quand même s’arracher pour se qualifier, avec une victoire 1-0 en Espagne avant de concéder le nul à Old Trafford.

FC Bâle – Manchester City : 4 sur 5 pour les clubs anglais

C’est le huitième de finale le plus déséquilibré cette année. Le mastodonte Manchester City, ultra-rodé cette année, ne fera qu’une bouchée des Bâlois si l’on suit la simulation.

Vainqueur de peu à Bâle (2-1), les Citizens atomisent le club suisse au retour (3-0). Un scénario conforme à ce qu’il pourrait se produire en vrai.

AS Roma – Shakhtar Donestk : les Ukrainiens éjectent les Italiens

Le résultat sera dur à déterminé. Si les Romains peuvent faire figure de favori, les Ukrainiens sont sortis devant Naples dans leur poule et avait battu Manchester City lors du match retour en Ukraine.

Sans doute pour cela que l’ordinateur a décidé de les donner vainqueur de ce huitième. Deux victoires : 1-0 chez eux puis 2-1 en Italie et le Shakhtar file en quart.

FC Bayern – Besiktas : qualification bavaroise

Tout comme Manchester City, le Bayern fait figure d’ultra-favori dans son huitième de finale. Besiktas a pourtant de quoi faire peur vu son parcours en phase de poule, où Monaco, demi-finaliste la saison passée, a notamment céder face aux Turques.

La simulation donne une large victoire des Allemands chez eux (3-0), avant un déplacement compliqué en Turquie, où ils décrochent le nul (1-1).

Real Madrid – PSG : les Espagnols laissent Paris à quai

C’est la rencontre que tout le monde attend de chaque côté, aussi bien en Espagne qu’en France. Le Real Madrid, double tenant du titre mais en difficulté cette saison, va affronter le Paris Saint-Germain, totalement maître chez lui.

Deux machines qui promettent un match d’exception. Ce que confirme le super ordinateur. Après une courte victoire madrilène à domicile (2-1), donnant une chance à Paris au retour, les deux clubs se neutraliseraient au Parc des Princes (2-2).

Au PSG désormais de prouver qu’il est meilleur que la technologie.


Cette news Shakhtar Donetsk t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Amoureux des deux versants du football, masculin et féminin, j'aime transmettre ma passion à travers des articles. En espérant qu'ils vous plaisent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe