US

LdC : Dusan Tadic fulmine contre l’arbitrage après Chelsea-Ajax

par

L’international serbe en veut à l’arbitre de la rencontre.

LdC : Dusan Tadic fulmine contre l’arbitrage après Chelsea-Ajax

La Ligue des Champions a encore accouché d’un scénario renversant ce mardi soir ! Alors que l’Ajax Amsterdam dictait sa loi sur la pelouse de Chelsea en menant 4 buts à 1, les Blues ont finalement réussi à retourner la rencontre et arracher un match nul devant leur public (4-4).

C’est à la 68ème minute que le match a totalement basculé après un triple fait de jeu incroyable.

A vingt minutes de la fin de la partie, Chelsea obtient un penalty généreux sur une main dans la surface. Mais l’arbitre de la rencontre Gianluca Rocchi ne s’arrête pas là puisqu’il distribue également un deuxième carton jaune pour Daley Blind, à juste titre, pour une double faute dont une à retardement.

Le maître du jeu sort également un second avertissement pour Joel Veltman pour avoir stoppé la frappe d’Hudson-Odoï du bras gauche involontairement.

« On devrait revenir sur notre belle manière de jouer mais on ne peut pas car quelqu’un a tout détruit »

LdC : Dusan Tadic fulmine contre l’arbitrage après Chelsea-Ajax

Le match tourne alors complètement à l’avantage des locaux qui renversent le match et inscrivent trois buts en une dizaine de minute.

Interrogé après la rencontre, le capitaine ajacide Dusan Tadic était très énervé contre l’arbitre italien et l’a fait savoir.

« Je n’avais jamais vu la triple peine« , s’est agacé l’attaquant serbe en zone mixte. « C’est une énorme déception. On devrait revenir sur notre belle manière de jouer mais on ne peut pas car quelqu’un a tout détruit. »

L’Ajax reste quand même en tête du groupe H avec sept unités devant Chelsea et Valence qui possèdent le même nombre de points. Avec un point, Lille est bon dernier du classement.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.