US

Laywin Kurzawa soulagé après son retour

par

90 minutes de bonheur.

Laywin Kurzawa soulagé après son retour
Et si l’année 2019 était celle de la rédemption pour Laywin Kurzawa ? Après plusieurs mois de galères et de blessures, l’arrière gauche du PSG a fait son retour sur le pré.
Une belle soirée qui s’est jouée au Parc des Princes et qu’il a contribué à rendre belle en marquant le premier but des siens sur une tête.
Autre motif de satisfaction : il a joué l’intégralité de la rencontre, ce qui témoigne d’un bon retour en forme. Après la victoire (5-1), Kurzawa s’est exprimé en zone mixte, comme le relaye l’Equipe

Ça fait du bien. J’en avais besoin, mentalement déjà car ces derniers temps, c’était un peu compliqué.

S’il n’est pas encore certain qu’il puisse déloger Juan Bernat d’ici à la fin de saison, le joueur de 26 ans savoure après les nombreux pépins physiques qu’il a connu.

J’ai bossé, bossé, bossé, sans arrêt. J’ai eu la pubalgie, je pensais en être sorti et j’ai eu la hernie discale. Je suis reparti de zéro, alors je vais continuer à bosser.

Forcément, tout n’a pas été parfait, et Thomas Tuchel a notamment pointé le fait que son joueur a été « négligent défensivement » et qu’il est « toujours un peu inquiet avec lui, car il est fragile ».
Ses faiblesses défensives étaient déjà mis en évidence par le passé, mais l’entraîneur allemand a aussi loué la créativité de Kurzawa, qui a désormais des objectifs précis.

Avoir le plus de temps de jeu, essayer de grappiller le plus possible et essayer d’être le meilleur possible !

Il lui reste quelques mois mais de nombreuse échéances pour les atteindre.

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.