US

Karim Benzema clarifie ses propos sur Giroud

par

Après avoir dézingué Olivier Giroud hier, l’attaquant du Real Madrid a fait une mise au point sur ses déclarations.

Karim Benzema clarifie ses propos sur Giroud

Ses paroles ont énormément fait parler depuis une demi journée et ont obligé Karim Benzema a clarifié le fond de sa pensée. Le buteur du Real Madrid avait lancé une énorme pique à Olivier Giroud hier soir sur Instagram en plaçant le numéro 9 des Bleus au rang de simple karting, comparé à la Formule 1 que lui s’estime être.

Aujourd’hui, l’ancien Lyonnais a voulu éteindre le début de scandale en tournant une nouvelle vidéo dans laquelle il se place à son tour au niveau du Karting en comparaison avec une autre légende du football :

« A chaque fois, le lendemain des lives, il y a toujours des petits trucs. Les gens deviennent fous. Sur Olivier Giroud, j’ai dit la vérité tout simplement. On n’a pas retenu ce que je disais sur ce qu’il apportait en équipe de France, alors que c’était le plus important. On a juste retenu quand j’ai dit que j’étais la F1 et lui le karting. C’est ce que je pense et c’est la vérité. C’est comme ça. Si tu me demandes, « R9 » (Ronaldo, le Brésilien, ndlr), c’est la F1 et moi, je suis le karting. Bref, c’est comme ça, on va passer à autre chose. »

Difficile de donner tort sur le plan sportif à KB9 mais pas sûr que cette explication de Benzema suffise à atténuer la polémique, d’autant plus que la communication du buteur du Real Madrid ne joue toujours pas en sa faveur pour ses rapports avec l’équipe de France.

Retrouvez toute l'actu mercato de Real Madrid

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.