Ligue des Champions : la Juve de Ronaldo se prosterne devant l’Ajax

Contenu commercial | 18+

CR7 ne sera pas au rendez-vous des demies.

L’Olympique Lyonnais le savait peut être, son président Jean-Michel Aulas sûrement : Lyon était la dernière équipe à avoir éliminée Cristiano Ronaldo avant le stade des demies finale de la Ligue des Champions. Désormais, c’est l’Ajax Amsterdam qui peut se targuer d’avoir cette référence.

CR7 ne verra pas le dernier carré de la compétition européenne pour la première fois depuis la saison 2009/2010 et donc cette sortie de route du Real Madrid face aux Lyonnais (1-0 ; 1-1).

Et cela à cause d’une jeunesse et d’une puissance amstellodamoise qui renverse tout sur son passage à l’image de Matthijs de Ligt, 19 ans, patron et second buteur du soir pour les Ajacides (67e).

C’est notamment en deuxième mi-temps que les hommes d’Erik ten Hag ont montré leur supériorité.

Avant la réalisation du défenseur batave, la Vieille Dame avait déjà subi plusieurs offensives, repoussées tant bien que mal par Szczęsny, Pjanic ou Matuidi.

La confiance de cette équipe hollandaise en son jeu est sa principale force. Devant cette insouciance, la Juve n’a pu qu’abdiquer et se prosterner.

Après la rencontre, Massimiliano Allegri, l’entraîneur bianconero, a donné tout le mérite à cette effectif qui ne cesse d’impressionner.

« Sur la seconde période, l’Ajax a clairement mérité sa qualification pour les demi-finales. On avait pourtant fait une bonne première période, à mon sens. Notre pressing était bon, les intentions étaient bonnes et nous aurions dû éviter de prendre ce but. Mais au final, l’Ajax mérite tout de même de passer au tour suivant » a reconnu l’ancien coach de l’AC Milan.

Même discours pour son président, Andrea Agnelli, qui préfère louer les qualités de l’adversaire plutôt que parler de ce qui a manqué à son club.

« L’Ajax a largement mérité ce succès et sa qualification pour les demi-finales. Cette équipe s’est construite avec le temps. De notre côté, ça fait cinq ou six ans que nous disputons les quarts de finale, il faut être fiers de ça. Il faut regarder le contexte global, et également rappeler que nous allons gagner notre 8e championnat consécutif et que nous avons remporté la Supercoupe d’Italie cette saison. Tout ça, c’est positif. L’Ajax a mis en difficulté le Bayern, le Real et la Juve. Il faut aussi reconnaître les mérites de l’adversaire, qui joue un football extraordinaire. Je suis déçu, bien sûr, mais l’Ajax mérite. »

Un son de cloche repris par Blaise Matuidi, le milieu de terrain français, qui félicite l’Ajax : « C’était un match très difficile. Il faut saluer nos adversaires. L’Ajax, c’est une très grosse équipe. Ils méritent de passer sur les deux matchs. Quand on tombe sur plus fort que nous, il faut savoir le dire et l’accepter. On a essayé de jouer avec nos forces mais, face à une telle équipe, c’est très difficile » a déclaré l’ex-parisien décidemment pas verni dans cette compétition.

Sans limite, l’Ajax Amsterdam peut atteindre les sommets dès cette saison.

On peut dès lors s’interroger : pourquoi ces futurs ou actuels stars du ballon rond vont-elles quitter le club en fin de saison alors qu’elles forment un fabuleux collectif ?

L’argent peut être, le niveau du championnat hollandais sûrement. En tout cas cette équipe souffle un vent de fraîcheur plus qu’agréable et personne ne souhaite que ça s’arrête.


Cette news Ajax Amsterdam t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Né en 1995, je fais partie d'une génération qui a eu la chance d'admirer des légendes telles que Zizou, Ronnie ou Iniesta à leur apogée. Je vous transmettrai mes émotions footballistiques par le biais de mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe