US

Jude Bellingham écope d’une amende pour ses propos !

par

Bellingham écope d’une amende pour ses proposCe week-end, Dortmund et le Bayern avaient rendez-vous pour le Klassiker. Si les Bavarois sont ressortis victorieux de choc, certaines décisions prises par l’arbitrage n’ont pas manqué d’être vivement critiquées par Jude Bellingham.

Défaits samedi soir (2-3) à domicile, Dortmund ressortait forcément déçu de ce classique. Frustré, le milieu de terrain de 18 ans, Jude Bellingham, n’a pas mâché ses mots envers l’arbitre de la rencontre : « Vous donnez à un arbitre, qui a déjà truqué un match, le plus grand match d’Allemagne. A quoi vous attendez-vous ? ». Des propos qui ont été jugés d’anti-sportifs de la part du Tribunal Sportif de la Fédération allemande.

En 2004, Felix Zwayer, arbitre désigné pour le match, avait été accusé de corruption lors d’un match de seconde division allemande. À l’époque, il était seulement juge de touche. Cette affaire lui avait alors valu une suspension de ses fonctions par la fédération.

Ainsi, si le club craignait de voir l’international anglais suspendu, celui-ci a hérité d’une simple amende dont le montant avoisinerait les 40 000€. 2e au classement, Dortmund pourra bien compter sur son talent pour les derniers matchs de cette première partie de saison. Déjà éliminé de la Ligue des Champions, Dortmund aura bien besoin de Bellingham pour atteindre ses objectifs en championnat et en Ligue Europa.

Auteur de 2 buts en 13 apparitions en Bundesliga, le talent révélé la saison dernière est un membre à part entière du système de Marco Reus. À seulement 18 ans, ses propos sont le reflet même de sa jeunesse, mais aussi d’une certaine frustration au vu d’une rencontre d’abord dominée, mais n’affichant pas le résultat escompté.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.