MD

Le journal de Deschamps #1

par

L’Euro 2016 débute dans 43 jours ! L’occasion de faire un point sur l’état de forme de notre Didier national et de son équipe. A quelques semaines de l’annonce de la liste des 23, Deschamps a eu quelques frayeurs et des moments de bonheur. Voici son journal.

Fais attention Paulo

Ca n’a échappé à personne, la Juventus a fêté sans jouer son 32ème titre de champion d’Italie selon les autorités, son 34ème selon les organisateurs.

C’est à l’entraînement que Pat Evra, Leonardo Bonucci et Paulo Dybala ont célébré leur sacre. Apparemment les joueurs de la Vieille Dame avaient un peu trop arrosé la piste, du coup Paul Pogba s’est vautré magnifiquement.

Une chute qui aurait pu valoir beaucoup plus cher à Yoann Gourcuff ou Abou Diaby.

Griezmann disponible seulement le 28 mai ?

L’attaquant devenu numéro 1 chez les Bleus pourrait rejoindre le groupe France plus tard que ses coéquipiers.

Le buteur de l’Atletico a livré un grand match face au Bayern Munich en demi-finale aller de Ligue des Champions. Son travail défensif a permis à son équipe de garder l’avantage d’un but donné par Saul Niguez.

Si l’Atletico passe face au Bayern la semaine prochaine, Griezmann arrivera avec les Bleus après le 28 mai, date de la finale de la Ligue des Champions.

Deschamps plombé par Sakho

Ce week-end, le sélectionneur a perdu un de ses gars sûrs. Même un gars sûr sûr comme dirait Serge Aurier.

Le défenseur de Liverpool a été contrôlé positif lors d’un test antidopage suite au match face à Manchester United en Europa League.

Mamad a utilisé un brûleur de graisse et s’est fait choper. La participation de l’ancien parisien à l’Euro est fortement remise en cause.

Dommage, on espérait un but de Sakho en finale pour avoir à nouveau un commentaire de Jano Resseguié.

Tu en veux encore ?

Tu te sens chaud ? Teste tes connaissances sur l’Euro avec notre Quizz !

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.