« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Jonas Lössl flatté par l'intérêt de l'OM et Monaco

par :

Mandanda a du soucis à se faire.

Jonas Lössl flatté par l'intérêt de l'OM et Monaco

Il y a quelques semaines, nous vous évoquions que l’Olympique de Marseille s’intéressait de très près à Jonas Lossl, l’ancien portier de Guingamp, pour en faire le successeur de Steve Mandanda.
Aujourd’hui, le média danois Tipsbladet a publié un entretien accordé par le gardien de but d’Huddersfield qui a commenté la rumeur de son arrivée dans la cité phocéenne. 
Le principal intéressé est plus que flatté par l’intérêt que lui porte l’OM et l’AS Monaco, également présent sur ce dossier.

C’est un immense honneur. Ce sont deux grands clubs. Cela prouve que j’ai bien travaillé en France ainsi que lors des dernières saisons. Cela a été un tremplin pour franchir une étape que j’ai toujours souhaitée.

Lanterne du championnat anglais avec son club anglais, l’international danois arrive en fin de contrat en juin prochain. Une aubaine pour les deux équipes tricolores mais aussi pour Lossl qui paraît très enclin à revenir dans l’hexagone.

Mon avenir ne dépendra pas seulement de moi, il faudra aussi qu’un club soit d’accord avec moi. J’espère que ce sera le cas. Les deux clubs cités (Monaco et Marseille) ont l’air passionnants et je suis flatté de leur l’intérêt. J’ai hâte de voir ce qui va se passer.

Une arrivée dans le sud de la France est de plus en plus envisageable.

Jonas Lössl flatté par l'intérêt de l'OM et Monaco

Très décrié cette saison, Steve Mandanda pourrait être poussé vers la sortie. En plus de Lossl, les Olympiens pistent également Benjamin Lecomte (Montpellier) et Édouard Mendy (Reims) selon la Provence.

Retrouvez toute l'actu mercato de Huddersfield

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.