US

Huis clos contre Reims : l’OL conteste la décision de la LFP !

par

lyon conteste le huis closLe 21 novembre dernier, l’Olympico était arrêté après seulement quelques minutes de jeu. Touché à la tête par une bouteille d’eau pleine, Dimitri Payet s’était de suite écroulé. Une bien mauvaise image de la Ligue 1 alors que les dérapages se faisaient déjà nombreux depuis le début de la saison. Comme sanction, l’OL héritait d’un match à huis clos. Une décision que le président des Gones a tenu à contester.

Décidément, les événements du 21 novembre n’en finissent plus de faire couler de l’encre. Ce lundi, Jean-Michel Aulas s’entretenait aux côtés de Vincent Posot, directeur du football, et Xavier Pierrot, stadium manager, pour le journal l’Équipe. Interrogé sur les événements par Vincent Duluc, le président de l’Olympique Lyonnais ne mâchait, comme à l’accoutumée, pas ses mots. Dans un communiqué publié par le club ce mardi, l’Olympique Lyonnais a rappelé qu’il s’agissait bien d’un « acte individuel et isolé » qui « s’est déroulé le 21 novembre Lyon ne peut être comparé à l’immense majorité des incidents collectifs depuis le début de la saison. Par conséquent, il est impératif que la distinction soit faite entre les actes collectifs de violence et de dégradations, et les actes isolés que personne ne peut anticiper ou empêcher. » Un message insistant, en disant alors long sur la volonté de Lyon de ne pas voir l’agissement de cet individu comparé aux débordements qu’ont pu connaître certaines rencontres de Ligue 1, en début de saison.

Pour continuer, l’Olympique Lyonnais a indiqué « Le club, également victime des agissements de l’agresseur, s’est porté partie civile. La possible perte de recette supérieure à 3,5 millions d’euros, sans compter les répercussions de la mesure conservatoire et des suites disciplinaire, arriverait dans un contexte de crise déjà difficile pour l’Olympique Lyonnais comme pour les autres clubs qui peinent à sortir du COVID. »

Une sanction contestée, la mise en place de filets

Le 22 novembre dernier, la commission de discipline de la LFP rendait son verdict quant à l’incident survenu au Groupama Stadium. L’Olympique Lyonnais héritait ainsi d’un match à huis clos contre le Stade de Reims comme sanction provisoire. Le dossier étant toujours en instruction, les sanctions définitives concernant le match n’ont toujours pas été prises. S’il s’agira d’un premier match à huis clos pour les Gones, il pourrait aussi être le premier d’une longue lignée.

Mécontent, le président du club, et sa direction vont contester, ce mardi, cette décision devant le Comité National Olympique et Sportif Français. Reste à savoir si les Lyonnais obtiendront gain de cause, jouant la carte de la responsabilité d’un individu, plutôt que d’un collectif.

En attendant, le club a également annoncé l’installation de filets de protection aux abords de ses virages. 

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.