Grosse bagarre pour la montée en L1 !

Ils ne se lâchent plus depuis des semaines. La Domino’s Ligue 2 (on ne s’y fait pas) offre un suspense fou (et inédit) pour la montée dans l’élite : pas moins de 6 équipes peuvent accrocher au minimum un match de barrage contre le 18e de L1.

Tout se jouera donc ce soi à 20h30 en multiplex. Petite revue des prétendants.

Strasbourg

Revenu des enfers après un passage en CFA 2, les anciens pensionnaires de L1 sont en tête avant la dernière rencontre contre Bourg Péronas, qui n’a plus rien à jouer.

Un nul pourrait même leur suffire pour valider la montée, ou la 3e place.

Probabilité de montée : 80%

Amiens

C’est une des surprises de ce championnat : après plusieurs années à végéter en National, les Picards jouent les trouble-fêtes dans le haut du tableau.

Mais ils s’apprêtent à affronter le Stade de Reims, qui est distancé au classement mais aura à cœur de bien terminer la saison devant son public. Même si Amiens reste sur 5 victoires consécutives…

Probabilité de montée : 30%

Troyes

Les coéquipiers de l’immortel Benjamin Nivet tenteront de conserver leur 3e place qualificative pour les barrages face à Sochaux, qui roupille tranquillement dans le ventre mou.

Habitués à ce genre de matchs couperet, les Troyens devrait remporter la victoire et au moins assurer la place sur le podium.

Probabilité de montée : 100 % (parce qu’on veut revoir Nivet une dernière fois en L1)

Lens

On ne vous cache pas qu’on aimerait bien un retour des Sang et Or en L1 la saison prochaine, ne serait-ce que pour l’ambiance incroyable de Bollaert. Mais tout dépendra des résultats des concurrents.

En face, Niort termine sa saison en roue libre, ayant servi de punching ball à Reims, Ajaccio et Brest (3 buts encaissés à chaque fois). Du petit lait pour Habib Habibou, Kermit Erasmus et Abdellah Zoubir.

Probabilité de montée : 60 %

Brest

Personne ne les attendait là, le club breton étant en pleine reconstruction. L’entraîneur lui-même, Jean Marc Furlan, n’en revient pas, et n’est pas sûr de vraiment souhaiter la montée, tant les finances comme l’effectif semblent encore fragiles pour le plus haut niveau.

Ils devront battre le Gazélec Ajaccio, 9e du classement, et être plus réguliers que lors des derniers matchs (3 défaites en 5 matchs, il est vrai contre des concurrents directs). Mais un barrage contre Lorient aurait de la gueule, non ?

Probabilité de montée : 29% (comme le numéro du département du Finistère)

Nîmes

Une autre surprise, la présence du 13e budget de L2 n’étant pas prévue parmi les favoris en début de saison. Après plusieurs saisons compliquées, du fait notamment de suspicion de matchs truqués.

Ils devront mettre une branlée à Laval pour espérer monter, et prier pour qu’un des concurrents se craque au moment fatidique.

Probabilité de montée : une caisse de vin % (objet de corruption prisé dans le Languedoc Roussillon)


Cette news Nîmes t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable