Griezmann fait le point

Le champion du Monde s’est livré.

Dans un long entretien accordé à l’Équipe, Antoine Griezmann a évoqué de nombreux sujets.

Avant de parler de la saison à venir, « Grizou » est revenu sur celle qui s’est écoulée lorsqu’il lui a été demandé s’il s’agissait de sa meilleure.

Oui, je le pense. C’est la plus réussie. Il y a des saisons où j’ai marqué plus, mais au niveau des trophées, c’est la meilleure.

C’est justement sur ces trophées que Griezmann compte pour pouvoir en décrocher un autre : le Ballon d’Or.

Oui, j’y pense, surtout que j’en suis de plus en plus proche. (…) Le Ballon d’Or est une récompense prestigieuse et, pour un joueur, c’est le summum. (…) J’ai gagné trois trophées, j’ai été important dans les moments décisifs. Après, ce n’est pas moi qui vote.

Néanmoins, il estime avoir de bonnes chances de figurer sur le podium, lui qui a été le dernier joueur français à l’être.

En comparant 2016 et cette année, pour moi, je suis obligé d’être dans les trois. En 2016, j’ai perdu deux finales, j’étais dans les trois, là j’en ai gagné trois, de finales. Donc, normalement… Maintenant, il faut que j’essaye encore de marquer, en Championnat, en Ligue des champions…

Des compétitions qu’il jouera avec l’Atlético Madrid, son club avec lequel il a décidé de rester au détriment du Barça.

Le documentaire qu’il avait sorti peu avant le premier match du Mondial avait fait grincer des dents.

C’était le moment où je savais que ma décision était prise et que je n’en changerais plus. Après, peut-être que ça n’a pas plu à tout le monde. Mais je voulais montrer les moments qu’on pouvait traverser dans ces situations et j’ai reçu des messages de sportifs qui ont adoré.

Un choix qu’il ne regrette pas, notamment grâce à la victoire des Colchoneros face à Madrid en Supercoupe d’Europe.

Je me suis senti important dans ce club qui m’a montré de l’amour. Et les dirigeants savaient que, pour rester, je voulais des garanties sportives. Le club a fait des efforts extraordinaires. Son recrutement correspond à ce dont on avait besoin.

Avec les arrivées de Thomas Lemar, Gelson Martins ou Nikola Kalinic, l’Atlético peut en effet espérer faire une nouvelle grande saison et permettre à Griezmann de rajouter deux trophées à un palmarès déjà bien fourni.


Cette news Atletico Madrid t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe