US

Fernando Torres explique les raisons de sa retraite

par

L’international espagnol s’est livré sur son annonce et a donné la date de son dernier match.

Fernando Torres explique les raisons de sa retraite

Il y a deux jours, Fernando Torres annonçait sur ses réseaux sociaux sa retraite sportive à l’issue de la saison.

Comme promis, il a tenu une conférence de presse aujourd’hui afin d’en dire plus sur cette décision visiblement motivée par des critères purement sportifs.

« Je suis très exigeant avec moi-même, je veux toujours être honnête et jouer au niveau auquel je pense devoir être, et je pense qu’avec le temps , je ne serai plus capable de jouer au niveau auquel je veux être. Et je ne veux pas en être au point où j’irai sur le terrain sans apprécier. Donc je veux juste mettre un point final avant que ça n’arrive. »

On peut imaginer que l’ancien joueur de l’Atletico Madrid ne s’amuse pas vraiment du côté du Japon, et qu’un retour en Europe semble exclu s’il n’a pas un défi intéressant à relever.

Toutefois, le championnat nippon n’est pas encore terminée, et le joueur du Sagan Tosu a encore quelques semaines devant lui avant de se retirer. Il a d’ailleurs précisé la date de son dernier match, qui sera dans deux mois très exactement.

« J’ai choisi la date de mon dernier match en tant que joueur professionnel. Ce sera le 23 août contre le Vissel Kobe (…) Dire au-revoir au football aux côtés de mon ami Iniesta est quelque chose que je n’aurais jamais imaginé (…) Il y aura aussi mon ami David Villa, avec qui j’ai partagé probablement les meilleurs moments du football espagnol. »

El Niño a encore deux mois et une dizaine de matchs pour essayer d’augmenter encore son capital but avant de recroiser ses copains sur le terrain de Tosu et de tirer un trait sur une carrière qui aura duré près de vingt saisons.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.