Et si Arsène Wenger rejoignait l’OL ?

Contenu commercial | 18+

Le troisième épisode de notre série « Et si… »

Et si ? c’est la rubrique où l’on se questionne, où l’on s’interroge, où on laisse libre cours à notre imagination.

Ce sont les fulgurances nées de notre cerveau et que l’on concrétise sans s’en rendre compte, comme Lilian Thuram un soir de 8 juillet 1998 face à la Croatie.

Et si ? ce sont des hypothèses auxquelles nous pensons, des questions qui nous viennent à l’esprit.

Et si on essayait d’y répondre ?


Il y a quelques temps, on s’était fait une interrogation toute personnelle pour se demander si José Mourinho pouvait rejoindre l’OM.

Aujourd’hui, c’est du côté des rivaux des deux camps que l’on va s’interroger, en se demandant si Arsène Wenger peut rejoindre les rangs de l’autre Olympique.

Il est toujours à la recherche d’un challenge

Il avait été l’un des animateurs du mercato hivernal il y a quelques mois. Et pour cause, après son départ d’Arsenal, Wenger était à la recherche d’une nouvelle maison.

Il a d’ailleurs réitéré son envie il y a deux semaines lors d’un événement à l’Olympia en confiant que la compétition lui manquait.

Et si l’Olympique Lyonnais lui offrait une chance de la retrouver ?

Pourquoi l’OL ?

En France, on imagine qu’Arsène Wenger ne pourrait entraîner (ou être dirigeant) qu’au PSG ou à Monaco. Deux clubs où les entraîneurs (Thomas Tuchel et Leonardo Jardim) sont à priori bien en place pour la saison prochaine.

Néanmoins, outre ces deux clubs, l’Olympique Lyonnais peut aussi faire office de candidat. Le départ de Bruno Genesio acté ce week-end laisse officiellement le poste vacant.

Depuis, aucun des potentiels candidats cités (Laurent Blanc, Patrick Vieira, Marcelo Gallardo, Christophe Galtier) ne semble être le candidat parfait, chacun pour diverses raisons.

Arsène Wenger est un entraîneur français, expérimenté, et surtout libre. Un CV qui colle avec le profil recherché par le président de l’OL, Jean-Michel Aulas.

Est-ce réalisable ?

Comme pour José Mourinho, il est difficile de l’imaginer pour l’instant. Du propre aveu de Jean-Michel Aulas, le Special One n’est pas compatible avec l’économie de l’OL, et il pourrait en être de même pour son ancien rival.

Par ailleurs, la personnalité et la vision de l’entraîneur alsacien seraient-elles compatibles avec celles de Jean-Michel Aulas et Bernard Lacombe ? Ce n’est pas certain.

Enfin, Wenger souhaitera probablement avoir un rôle de manager « à l’anglaise », avec des pouvoirs étendus. Pas sûr qu’il puisse l’avoir dans l’institution OL.

Pourtant, le club serait un endroit idéal pour qu’il démontre les qualités qui ont fait sa réputation. Le centre de formation de l’OL compte parmi les meilleurs de l’Hexagone, et sort régulièrement de nombreux talents qui ont leur chance chez les pros.

L’équipe première qui compte justement un fort potentiel offensif, même si le club n’est pas à l’abri d’un départ de Nabil Fekir, voire Memphis Depay.

Quoi qu’il en soit, l’effectif actuel agrémenté de quelques éléments supplémentaires permettraient à Wenger de disposer d’un bon groupe.

Certes, l’accession à la Ligue des Champions via la troisième place n’est pas encore acquise. Mais si elle venait à l’être, cela offrirait un bon challenge à l’ancien boss des Cannoniers.

Et si Adrien Rabiot était la meilleure recrue du PSG ?

Et si José Mourinho rejoignait l’OM ?


Cette news Olympique Lyonnais / OL t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe