« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Et Cristiano Ronaldo « marca » son époque

 

L’international portugais a reçu une nouvelle distinction personnelle hier, dans l’une de ses « maisons », à Madrid.

Et Cristiano Ronaldo « marca » son époque

Même en été, Cristiano Ronaldo continue de glaner des trophées. Après la Ligue des Nations gagnée le 9 juin dernier avec le Portugal, le numéro 7 a récidivé avec un trophée individuel : le prix Marca Leyenda. Un titre qui lui a été remis à Madrid, la capitale espagnole qu’il a rallié en compagnie de Georgina Rodriguez, sa compagne ou encore de son agent Jorge Mendes.

Une récompense qui lui est donnée pour sa trajectoire émérite en tant que footballeur professionnel et pour la dimension qu’il a prise au niveau mondial. Il se place aux côtés d’autres légendes du sport, comme Michael Jordan, Rafael Nadal, Michael Phelps, Usain Bolt ou encore Roger Federer, ainsi que de collègues comme Pelé, Diego Maradona, Paolo Maldini, Raul et son meilleur ennemi Lionel Messi.

Apès avoir reçu ce trophée des mains de Juan Ignacio Gallardo, directeur de Marca, le Portugais s’est exprimé sur le pupitre du Teatro Reina Victoria de Madrid, devant son auditoire composé de médias mais aussi de fans.

« C’est toujours spécial de revenir à Madrid. Comme je l’ai déjà dit, c’est l’une des plus belles villes du monde. J’ai une affection spéciale pour cette ville. J’y ai fait l’histoire. Ma carrière est marquée par les clubs où j’ai joué, mais surtout par Madrid car je suis resté ici plusieurs années. »

Retrouvailles avec Florentino Pérez

Neuf saisons précisément où CR7 a marqué de son empreinte l’un des plus grands – si ce n’est le plus grand club du monde. Pourtant, son départ n’a pas forcément été à la hauteur de ses attentes.

En cause, un manque de considération de la part de Florentino Pérez, qui n’a pas tout fait pour retenir sa star. Par le passé, on a également pu voir un Cristiano Ronaldo déçu de ne pas être considéré à sa place dans l’histoire du club, alors que le président du Real Madrid a parfois davantage mis en avant le Divin Chauve, Alfredo Di Stefano, plutôt que Ronaldo.

Hier, toutes ces considérations ont été mises de côté, et les deux hommes se sont pris dans les bras, contents de se retrouver mais en même temps avec une certaine pointe de regrets. Comme s’ils auraient aimés que cette étreinte puisse être plus régulière.

« Je suis un fan de Cristiano, c’est le meilleur ! C’est le meilleur, point. Comment pouvais-je ne pas venir ? » a notamment déclaré le patron de la Casa Blanca qui, tout heureux d’être présent pour ce moment, a du avoir les oreilles qui sifflent en entendant des personnes dans la salle scander « ¡fíchalo otra vez! », traduis grossièrement par « signe-le encore une fois

 

Madrid lui manque mais la Juve l’enchante

Cette missive faite sur le ton de l’humour a toutefois jeté un trouble dans l’audience, d’autant plus après les mots du Bianconero qui a déclaré vouloir « revenir le plus tôt possible » à Madrid, une ville qu’il était triste de quitter et qui lui manque.

«  J’ai passé neuf années ici, une partie de mon histoire se trouve ici, et je ne parle pas seulement de football. (…) C’est une ville qui m’enchante et j’y reviendrai toujours. Je n’écarte pas la possiblité de vivre ici un jour. »

Malgré tout, le joueur de 34 ans se sent bien à Turin, qu’il a rejoint il y a environ une année. Parti en Italie pour trouver une « motivation supplémentaire  », CR7 est épanoui dans son nouvel environnement.

« Le groupe de la Juve est top, ça a été une surprise pour moi. Je pensais que c’était différent, que chacun restait dans son coin mais ce n’est pas le cas. En vérité, c’est un très bon groupe, très uni et je m’entends bien avec tout le monde. C’est forcément plus facile avec les portugais ou les espagnols, avec qui je parle le plus, mais je m’entends bien avec tous. »

Arrivé en grande pompe il y a presque un an dans le Piémont, le natif de Madère a été amené principalement pour une mission : permettre à la Juventus de remettre la main sur la Ligue des Champions.

Un objectif dont l’équipe est passé proche cet hiver avant de devoir s’incliner contre l’Ajax Amsterdam en quarts de finale. Une élimination qui a sans doute été un facteur déterminant dans la démission de Massimiliano Allegri.

Avec l’arrivée de Maurizio Sarri et de nombreuses recrues, CR7 est convaincu que l’obtention du trophée est proche.

«La Juventus s’est très bien renforcée et nous allons lutter pour gagner la Champions, comme toujours, mais cela dépendra de plusieurs facteurs : les tirages au sort, les poules, la forme du moment, les blessures, la chance (…) La Juve va gagner la Ligue des champions. Je ne sais pas si ça sera cette année ou la suivante, mais ça va venir. »

Cette année, la ou les suivantes : on ne sait pas encore. Cependant, avec un Cristiano Ronaldo en forme, la Vieille Dame peut rêver du sacre européen.

par :

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.