FR

EdF : Hugo Lloris évoque le transfert d’Areola au Real Madrid

par

Le capitaine des Bleus a discuté avec son remplaçant.

EdF : Hugo Lloris évoque le transfert d’Areola au Real Madrid

Tout s’est bousculé en très peu de temps pour Alphonse Areola. Alors qu’il était parti pour être enfin le titulaire indiscutable au poste de gardien de but du Paris Saint-Germain, les dirigeants du club parisien ont décidé de miser sur Keylor Navas et d’envoyer le champion du monde au Real Madrid.

Un coup dur pour l’ancien lensois qui va désormais s’asseoir sur le banc madrilène puisqu’il sera en concurrence avec Thibaut Courtois clairement défini numéro un par Zinédine Zidane.

Convoqué en équipe de France avant de découvrir le groupe merengue, le portier a du échanger avec ses coéquipiers français et notamment son futur partenaire Raphaël Varane ou encore son capitaine Hugo Lloris.

Présent en conférence de presse avant le match des Bleus face à Andorre, le gardien de Tottenham a avoué s’être entretenu avec Areola au sujet de son prêt au Real.

« Bien évidemment on a échangé. Ce qu’on s’est dit ça reste entre nous. Il faut prendre la chose très positivement, il va rejoindre le club le plus prestigieux au monde. Pour que ce soit positif, il faut le prendre de manière positive. On ne sait jamais ce qu’il va se passer, il faut être prêt à toute éventualité. Après Buffon, il va partager son quotidien avec Courtois. On sait les attentes au Real Madrid, il faut toujours répondre présent et il aura certainement la chance d’évoluer sous ses nouvelles couleurs » a déclaré l’ancien lyonnais.

Être le remplaçant de Courtois à Madrid et de Lloris avec la sélection, la carrière d’Alphonse Areola est décidément semée d’obstacles.


Rejoignez notre nouvelle page Facebook !

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.