US

EdF, Bayern Munich : Lucas Hernandez réagit lui aussi à la polémique

par

Le guerrier des Bleus se dit prêt à jouer.

EdF, Bayern Munich : Lucas Hernandez réagit lui aussi à la polémique

Absent des deux derniers matches du Bayern Munich pour un problème au genou, Lucas Hernandez a quand même été sélectionné par Didier Deschamps pour les matches du mois d’octobre de l’équipe de France.

Une décision qui a irrité les dirigeants bavarois et notamment le président Karl-Heinz Rummenigge qui avait demandé aux Bleus de ne pas convoquer le latéral français pour le laisser au repos.

Cependant, le sélectionneur tricolore n’a pas écouté les directives de la direction après avoir eu le feu vert de Lucas en personne.

Son coéquipier avec l’EdF et le Bayern, Benjamin Pavard, a réagit à la polémique hier jugeant que l’ancien colchonero était certainement apte à prendre part au rassemblement des Bleus.

Aujourd’hui, c’est le principal intéressé qui est sorti du silence et a tenu à clarifier la situation aux micros de RTL et M6.

« Il n’y a rien à craindre. J’ai passé une IRM et tout va bien, l’hématome est parti. Je me sens à 100%. Si le coach veut me faire débuter, je serai prêt à 100% » a expliqué le défenseur qui s’est entraîné à part avec Kylian Mbappé hier. « Je les comprends parfaitement, c’est un club qui pense beaucoup aux joueurs et qui veut les mettre à l’abri des blessures. (…) Ce n’est pas moi qui décide, je suis le joueur, j’écoute les ordres des chefs. Si le docteur dit que je suis apte pour jouer, je suis apte » a-t-il conclu.

Lucas Hernandez devrait donc participer au déplacement en Islande et à la réception de la Turquie ces prochains jours.

Retrouvez toute l'actu mercato de Bayern Munich

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.