US

Dimitri Payet a une idée pour améliorer l'arbitrage

par

« Les gens seraient surpris… ».

Dimitri Payet a une idée pour améliorer l'arbitrage
La dernière innovation dans l’arbitrage a été l’instauration du VAR, présent dans les championnats majeurs (cet été en Premier League), en Ligue des Champions depuis les huitèmes de finale et même lors du Mondial 2018.
Toutefois, cette mini-révolution n’a pas empêché plusieurs polémiques et contestation suite à son usage, que ce soit en Ligue 1 ou en Ligue des Champions.
Dans une interview croisée avec Guilhem Guirado (talonneur du RC Toulon et capitaine du XV de France) pour la chaîne Youtube de l’OM, le capitaine de l’OM a concédé qu’il avait du mal dans ses rapports avec les arbitres.
« C’est l’un des points sur lequel je dois m’améliorer. Le capitaine doit être exemplaire quand il parle avec l’arbitre. J’ai un caractère qui fait que c’est compliqué de m’entendre avec les arbitres. Mais j’essaie de faire des efforts ! »
Après la réponse de Guilhem Guirado, qui a rappelé que le rugby est beaucoup plus strict concernant l’attitude des joueurs avec le corps arbitral, le numéro 10 olympien a déclaré souhaiter qu’une particularité présente dans l’ovalie soit adoptée dans le football.
« Quand l’arbitre parle à la télé, on entend ce qu’il dit. Je pense que si l’on faisait ça dans le football, on serait peut-être surpris de certaines choses venant des arbitres. »
Une manière de dire que les officiels ne sont pas exempts de tout reproches dans leurs rapports avec les joueurs, car il est vrai que l’on a davantage l’habitude de voir l’attitude des joueurs, parfois extrêmes, face aux hommes en noir (ou jaune).
Est-ce que le souhait de Dimitri Payet parviendra jusqu’aux oreilles des instances dirigeantes ?

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.