MD

Cris racistes : Blaise Matuidi et Moïse Kean soutenus par le monde du foot

par

Bonucci lui est critiqué.

Cris racistes : Blaise Matuidi et Moïse Kean soutenus par le monde du foot

Hier soir, Blaise Matuidi et Moïse Kean ont été les nouvelles cibles de cris racistes lors de la rencontre opposant Cagliari à la Juventus.
Buteur pour la deuxième fois en deux matches, l’attaquant italien a répondu de la meilleure des manières. Cependant, après sa réalisation et sa célébration devant la tribune principal du Sardegna Arena, le jeune transalpin a été encore plus visé par le public sarde.
De quoi faire réagir le monde du football et notamment l’agent des deux victimes du soir, Mino Raiola, qui a apporté son soutien aux Bianconeri.
« Je suis aux côtés de Blaise (Matuidi) et de (Moise) Kean. Le racisme est pour moi synonyme d’ignorance. Personne ne peut et ne devrait le justifier. Je suis fier de mes garçons et je serai avec eux jusqu’au bout.  Il faut du courage et de sévères punitions pour qui agit de façon raciste et pour qui justifie le racisme, quelle qu’en soit la manière. Il faut être unis contre le racisme. On ne peut pas être italien et raciste en même temps. » 
Même chose pour le président de la FFF, Noël Le Graët, qui n’a pas mis longtemps pour réagir à ce nouveau cas de racisme en Italie.
« Ces insultes racistes sont inacceptables. Au nom de la FFF, des principes que défend et porte notre football, je tiens à exprimer mon soutien et mon amitié à Blaise Matuidi et Moise Kean qui ont été victimes de ces propos intolérables. Par son histoire, sa culture, son universalité, le football est le contraire du racisme, de toutes les formes de discrimination » s’est insurgé l’homme de 77 ans.
Un soutient également partagé par plusieurs joueurs comme Paul Pogba. Le coéquipier de Blaise Matuidi en équipe de France a posté une photo de Moïse Kean sur son compte Instagram accompagné d’une phrase simple mais efficace. « Je supporte tous les combats contre le racisme, nous sommes tous égaux » a publié le milieu de terrain de Manchester United et des Bleus.

Deux autres joueurs ont manifesté leur soutient aujourd’hui sur les réseaux sociaux. Deux hommes qui peuvent se mettre mieux que quiconque dans la peau des deux victimes.
Insulté régulièrement par des ultras italiens lorsqu’il évoluait en Série A, Mario Balotelli a partagé la photo de Matuidi et Kean dans le vestiaire de la Juventus. Le buteur de l’OM a tenu également des propos significatifs.

« Bien que nous soyons divisés et différents dans notre destin, rien d’autre ne doit nous diviser. Je condamne le racisme sous toutes ses formes et à tous les égards. »

Également touché dernièrement par le racisme, Super Mario a publié une story sur le même réseau social pour critiqué Leonardo Bonucci, qui a déclaré que son partenaire, Moïse Kean, était autant responsable de la situation à cause de sa célébration. Ce qui n’a pas plu au Marseillais.

Cris racistes : Blaise Matuidi et Moïse Kean soutenus par le monde du foot

Un avis partagé par Raheem Sterling, lui aussi victime récente du racisme, et qui préfère rire de la déclaration surprenante du défenseur de la Veille Dame sur Instagram. Un sentiment partagé par Balo.

 Cris racistes : Blaise Matuidi et Moïse Kean soutenus par le monde du footCris racistes : Blaise Matuidi et Moïse Kean soutenus par le monde du foot

Actuellement dans de mauvais draps, Bonucci a tenté de réparer ses erreurs sur Instagram (à nouveau).

« Indépendamment de tout et dans tous les cas…Non au racisme. »
Cris racistes : Blaise Matuidi et Moïse Kean soutenus par le monde du foot

Pas sûr que cela suffise à calmer les indignations entourant ses propos. Quoiqu’il en soit, le principal responsable de cette situation n’est pas le défenseur transalpin mais la (grande) poignée de personnes racistes qui agit de la sorte.

Retrouvez toute l'actu mercato de Juventus / Juve

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.